• Yo! Voici mon tout premier écrit (qui à commencé ya un bout de temps) dont l'oeuvre originale est Tekken, le jeux de Namco!

     

    Je vous rappelle que c'est une fanfiction, alors même si certains (plusieurs) éléments reprennent l'histoire originale du jeu, cette histoire ne la suis pas parfaitement!

     

    Bonne lecture à tous!

     

     

     

     

    Cette vie... Ma vie... Mérite-t-elle vraiment d'être racontée? Je ne le sais pas. Tout ce que je sais, c'est que l'écrire me permettra peut-être de ne pas l'oublier. Qui je suis? Je suis Kazama Jin. Depuis tout petit, je m'entraine. Je m'entraine sans relâche. Mon rêve était de devenir le plus grand champion de Karate du monde. J'avouerai facilement que ce but était stupide. Cependant, c'est grâce à lui que je suis devenu l'homme que je suis aujourd'hui. Enfin, "l'homme"... Si on me considère comme tel... J'ai rapidement maitrisé le style Mishima, que mon Père, Mishima Kazuya, m'avait enseigné. Très jeune, j'ai gagné la compétition nationale de Karate. Puis, une année plus tard, la mondiale. Mais... Je n'étais pas satisfait. Ces coupes ne représentait pas grand chose. Je voulais plus.

     

    Puis j'appris, par mon père, qu'une compétition, le King of Iron Fist Tournament, était organisée par un membre de la famille. Il ne me révéla pas lequel. J'avais à l'époque 14 ans. Je m'y inscrivit donc, peu après mon père et mon grand père. Il s'agissait en fait d'un tournoi inter-disciplinaire, ce qui signifiait qu'il y aurait, en plus des karatekas, des sumos, des boxeurs, des danseurs de capoera, et autres sports de combats. Même le King, célèbre catcheur, s'y était inscrit.

     

    C'est lors de cette compétition que je fus battu pour la première fois. Un homme nettement plus âgé que moi. Il se nommait Baek. C'était un sud-coréen, qui maîtrisait le Tae kwon do comme personne. Peu habitué à ce style de combat, je fus vaincu très rapidement. Cependant, il reconnut, en me saluant, que pour mon jeune âge, j'étais déjà très fort. Il rajouta, avant de s'en aller, que la force ne suffisait pas.

     

    Ce fut mon père qui remporta le tournoi. Il revint avec une coupe comme les miennes, mais... Il était presque mort. "J'ai réussi..." disait-il. Le voir dans cet état me mit en colère. Je ne pouvais pas accepter qu'il soit en aussi mauvais état alors qu'il était le meilleur Karateka du monde. Pourtant, ce n'était rien, par rapport à ce qui allait arriver.

     

    Je ne participai pas à la deuxième compétition du King of Iron Fist Tournament. Je préférai suivre le conseil de ce Baek, et entrainer, plus que ma force, mon intelligence. Mais cette année là, ma mère décéda. Elle fut tuée par Ogre, un monstre terrible. Peu avant, elle me révéla que j'étais porteur du Devil Gene, le Gène du Démon, et que, s'il lui arrivait quelque chose, plus personne ne pourrait empêcher ce gène de prendre le contrôle de mon corps, et me demanda donc de partir chez mon grand père. Heihachi, m'accueillit et me posa des questions sur Ogre. Puis il me dit de partir, en rigolant.

     

    "Si ta mère est morte, plus personne ne m'empêchera de prendre le contrôle du démon qui est en Kazuya!

    -Quoi? Alors tout ce que tu souhaites, c'est ça?

    -De quoi te mêles-tu? Pars, c'est tout.

    -Mais... Okasan' m'a dit que...

    -Peu importe ce qu'elle t'a dit. Ce n'était qu'une trainée qui a couché avec lui pour gagner sa confiance et contrôler le démon.

    -Ne parle pas comme cela de ma mère!"

     

    Je le frappai au visage. Il ne broncha presque pas et me saisit par le cou. Je sentit de l'électricité me passer au travers de la gorge. Je criai, et il me jeta dehors. Je compris que celui que je croyais être mon cher grand père était en fait un traître. Alors, conscient que je ne pourrais pas le battre, je retournai chez moi.

     

    La maison était dévastée. Le corps de ma mère gisait sur le sol, sans vie. Si je ne pouvais pas battre mon grand père, j'avais au moins une chance de tuer Ogre et de venger ma mère. Je le cherchai donc, et j'appris qu'il allait faire partie du King of Iron Fist Tournament 3. Je m'y inscrivis donc. Je battis plusieurs personnes, tels que Yoshimitsu, le ninja, ou King le catcheur. Je sentais la colère s'immiscer en moi. Il fallait que je gagne ce tournoi à tout prix.

     

    Lors de mon quatrième combat, je rencontrai pour la première fois Hwoarang. Il était coréen, et, comme Baek, maitrisait le Tae kwon do avec une technique impressionnante. J'appris ensuite que Baek était en fait son maitre. Le match promettait d'être intéressant. Je passait un peu de temps à l'observer, et je vis qu'il faisait de même. Peut-être était il aussi fort que son maître.

     

    Notre combat commença. Il s'approcha imperceptiblement de moi. Le temps que je cligne des yeux, et je vis son pied frôler ma tête. J'esquivais de justesse, avant de bloquer un second coup, un troisième, et un quatrième. Au cinquième, j'attrapai sa jambe, et, avant que j'aie pu faire quoi que ce soit d'autre, son deuxième pied heurtait mon visage. Je me relevais le plus vite possible, et vit qu'il s'était quelque peu éloigné.

     

    "Tu n'es pas mauvais, lui dis-je.

    -Merci. Je crois savoir que tu as combattu contre mon maître, Baek?

    -C'est exact.

    -Il m'a beaucoup parlé de toi. Il a dit que tu ne tarderai pas à devenir l'un des meilleurs Karatekas du monde.

    -Je suis impressionné qu'il ait pu voir ça en un seul match.

    -Il faut dire que tu l'as vraiment intrigué. Mais... Je ne vois pas pourquoi, pour l'instant."

     

    Je souris en entendant sa provocation, et je serrais un peu les poings. Je m'approchai de lui, a une vitesse raisonnable, et, le voyant se mettre en garde, je lui fauchait les jambes et le frappait pendant sa chute. Il se releva en se tenant les cotes. Il lâcha un "pas mal" qui sortit comme un sifflement, avant qu'il ne me refasses un enchainement de coups de pieds, que je parai tant bien que mal...

     

    Après un combat acharné, je finis par briser sa garde d'un coup de pied, et à enchainer deux coups de poings sur le visage qui le contraignirent à abandonner.

    "Hg...

    -Je... Je dois dire... que tu es... un sérieux... adversaire... lui dis-je, essoufflé.

    -Hm... Je... Hg...

    -Ne t'en fais pas... ça devrai... aller mieux... d'ici... quelques minutes...

    -Hg...

    -Tous ce qui te manque... c'est la lucidité... regarde mieux... ce que ton adversaire... fait, plutôt que tes coups..."

     

    Je saluai, et partit, heureux d'en avoir finit. Le reste de la journée passa très vite, entre repos, entrainement et yoga. Le soir, j'avais un autre match, avec quelqu'un dont je n'avais pas eu le temps de regarder l'identité. Je me rendis sur l'arène de combat, et je m'assis, pour calmer la colère qui s'était ranimée en pensant à l'issue de ce tournoi.

     

    Une voix familière me sortit de ma méditation.

    "Qu'est-ce que tu fais ici? Tu ne pense pas être un peu jeune pour faire ce tournoi?

    -Otōsan'? C'est toi mon adversaire?

    -Je crains que oui. Je dois gagner ce tournoi et vaincre Ogre. Il a...

    -Tué Okasan'. Je sais. C'est aussi pour ça que je suis là. Je veux le tuer de mes propres mains.

    -Un de nous deux devras gagner pour arriver jusqu'à lui.

    -Alors nous verrons si j'arrive à te surpasser. Celui qui gagne sera, de toute évidence, le plus à même de battre Ogre."

     

    Nous nous plaçâmes en position de combat, et commençâmes. J'étais très désavantagé. En effet, mon père m'avait appris toutes mes techniques. Aucune ne lui était étrangère. Mais lui en avait bien d'autres en réserve. Alors que j'allais perdre le combat, l'idée de ne pas pouvoir venger ma mère m'effleura, et la colère m'envahit, plus puissante encore qu'avant. Je bloquai le coup de poing qu'il allait me mettre, et le repoussa. Une sensation étrange parcourut ma main au moment ou je lui rendais son coup. Une sorte d'éclair rougeâtre passa autour de mon bras pour heurter le visage de mon père lors de l'impact. Il fut projeté loin, et eut du mal à se relever. Il le fit pourtant.

     

    "Alors son pouvoir se réveille... J'espère que tu arriveras à le contrôler.

    -De quoi est-ce que tu parles?

    -Du Devil Gene.

    -Ah... ça...

    -Peu importe. Je vais utiliser ce qu'il en reste de moi."

     

    Il se remit en position de combat. Moi, je sentis comme un second souffle. Je pouvais le battre. Improviser. Faire des coups qu'il ne m'avait pas appris. Je me concentrai et couru vers lui. Au lieu du coup de pied habituel, j'arrivai sur lui en plongeant en avant et en le plaquant par terre. Puis je le frappai, et à chaque coup que je lui donnais, cette énergie étrange se faisait sentir et rajoutait de la puissance. Mais il n'avait pas dit son dernier mot. Je sentis comme une électrocution, et il se releva, me projetant avec une électricité blanchâtre. Je me rétablis immédiatement, et me replaçai face à lui.

     

    Le combat continua donc ainsi, jusqu'à ce qu'un parfait high kick de ma part n'acheva Kazuya. Je saluai et partis, ne voulant pas de commentaires. Je me dirigeai vers la salle d'entrainement, qui à cette heure là était vide. Un mannequin de bois me servis de cobaye. Je m'entrainai pendant toute la nuit, essayant de reproduire la sensation provoquée par le Devil Gene. Lorsque j'y arrivai, je commençai à mettre au point de nouvelles techniques, basées sur l'utilisation de mon gène. Les coups partaient, et je me sentais de plus en plus à l'aise.

     

    Je commençais à utiliser le Devil Gene naturellement. Je me sentais motivé. Je voulais affronter la terre entière. Une sensation de puissance... de force... d'invincibilité... Ce que j'ignorais, c'est que petit à petit, le Devil Gene prenait possession de moi. Je me couchai, serein en apparence, mais avec un mauvais pressentiment...

     

    Cette nuit là, je rêvai. Ou plutôt je vis des choses que je ne savais pas, comme si je les voyais avec les yeux d'un autre homme. Je me voyais, au milieu d'un espace complètement ravagé par des impacts de bombes, au milieu de gens qui se battaient, que ce soit avec des armes ou au corps à corps. Certains étaient habillés de noir, et semblaient obéir à quelqu'un qu'il me semblait connaître... Je regardai mieux... Heihachi? Mon grand père? Une pensée s'imposa a moi.

     

    "Bien sur que c'est Heihachi. C'est lui qui dirige la Mishima Zaibatsu."

     

    La Mishima Zaibatsu?

     

    "L'entreprise créée par Jinpachi, mon grand-père."

     

    Jinpachi? Ce n'était pas mon grand-père, mais mon arrière grand-père! Je me regardai, et vis qui j'étais. Non, je n'étais pas moi. J'étais Kazuya, mon propre père. J'évitais un coup, certes lent, mais avec beaucoup de puissance. Un robot avait failli m'assener un mauvais coup, et, intérieurement, alors que je le frappais, je l'insultai, et pensait "Sale Jack!" Des Jacks?

     

    "Oui, des Jacks. Créés par la G Corporation. Ceux contre qui nous nous battons depuis un an et demi maintenant."

     

    Un an et demi? Mais alors... A quel moment cela s'était-il passé? La réponse me vint simplement. Un an avant la rencontre entre Kazuya et Jun. Kazama Jun... Okasan'... La scène changea. Je tombai allongé, une électricité me parcourait intensivement, et ma mère était penchée sur moi.

     

    "Kazuya! Kazuya! Tu m'entends? Kazuya! Ne le laisse pas reprendre le dessus! Je suis là! Kazuya!

    -Hm...

    -Kazuya! Ça va?

    -Je... Je crois...

    -N'essaie pas de te relever. Tu es trop fatigué.

    -Qu'est-ce... qu'il s'est passé?

    -Tu étais sous l'emprise du Devil Gene. S'il te plait. Ne parle pas. Repose toi."

     

    Puis la scène changea encore. Je vis plusieurs choses qui reliaient mon père et ma mère, jusqu'à ma naissance. A ce moment là, je vis les choses avec mes propres yeux. Je me vis sortir du ventre de ma mère, crier, puis grandir, m'entraîner, gagner, puis perdre, et enfin, être trahi. Cette trahison me réveilla. Des goutes de sueur coulaient sur mon front. Je repensai à Heihachi. Il n'était pas ma priorité, mais je devais le tuer aussi. Peut-être en étais-je capable, puisque je maîtrisais mon Devil Gene.

     

    Une pensée me vint à l'esprit. Et si le Devil Gene prenait le dessus? Non. Ce n'était pas possible. C'était moi, le maître. Pas question que je sois dominé par ce gène. Il me rendait plus fort, pas plus faible. Je posai la main sur mon épaule. Elle me faisait atrocement mal. Ce tatouage, dont je n'avais jamais su la signification, semblait brulant. Je secouai la tête et me levai. De toute façon, je ne pourrai plus dormir.

     

    Je partis voir la feuille de combat. Heihachi était toujours dans la compétition, et Ogre aussi. J'étais proche de la victoire. Mon prochain adversaire se nommait Raven. Il devait être fort, pour arriver jusqu'ici. Il ne pouvait pas l'être autant que moi. Je me rendis sur les lieux, et, voyant qu'il était encore très tôt, je commençai des exercices de respiratoires.

     

    Puis j'entendis un bruit de pied, à peine audible, juste derrière mon dos. Je me retournai et paraît un coup de poing.

     

    "Tu n'as donc aucun respect pour ton adversaire? Lui dis-je.

    -Je voulais simplement tester tes capacités à analyser ton environnement, me répondit l'homme"

     

    Je me reculai à une distance raisonnable, puis l'observai rapidement. Il était noir de peau, était habillé en cuir noir, avec un bandeau noir sur le front et des saïs accrochés à la ceinture. (Un saï est une sorte de petit trident qui est utilisé comme un kunai: il peut être lancé ou utilisé en corps à corps) Il avait une cicatrice sur le visage qui marquait un X, en partie caché par des lunettes de soleil. Je reconnus la description de Raven.

     

    Je saluai, et me mis en position, mais lui se contenta de se tenir droit devant moi.

    "Je peux te poser une question? Me demanda-t-il.

    -Hein? Euh... Oui, pourquoi pas, fis-je sans baisser ma garde.

    -Qu'est-ce qui t'a poussé à venir pour ce tournoi?

    -En temps normal, je dirai que ce ne sont pas tes affaires.

    -Mais?

    -Mais quelque chose me dit que te le dire me permettra d'avancer...

    -Alors?

    -Alors voilà. Comme tu le sais sans doute, Ogre, le monstre, participe à ce tournoi.

    -Exact.

    -Sauf que ce monstre a tué ma mère. Je suis venu la venger.

    -La dernière personne animée de vengeance que j'ai vu en a beaucoup souffert. Mishima Kazuya. Un homme puissant.

    -Vous... Vous connaissez mon père?

    -Ton... Alors... Alors tu es son fils... dit-il en se posant un doigt sur l'oreille. Central? Ici Raven. Il est arrivé quelque chose d'imprévu. Kazama Jin, le fils de Kazama Jun, est le descendant de Mishima Kazuya. J'attends les ordres. ... Bien. Terminé."

     

    Il me regarda, se mit en position à son tour et me dit:

    "Je crains de devoir t'éliminer."

     

    Il me fonça dessus, et m'asséna un coup de poing qui me fit largement reculer. Je me rétablis, et me remis en position..Il s'approcha, et au moment ou je tentais un high-kick, il disparut de devant moi, et je sentit un poids me tomber sur la tête. Dans la même fraction de seconde, je contractai tous les muscles de mon corps pour qu'il devienne dur comme de la pierre. Ainsi, le coup ne me fit pas grand chose. Je me retournai, et vit son pied approcher de mon visage très rapidement. Encore une fois, tous mes muscles se raidirent, et je sentis encore la sensation du Devil Gene.

     

    Au moment précis où son pied toucha mon visage, l'électricité rouge caractéristique de mon gène apparut et Raven ne put pas continuer son mouvement. Profitant de sa surprise, je lui fis un coups dont la simplicité était déstabilisatrice, mais dont la puissance était tout simplement dévastatrice. J'avais travaillé la force de se coup pour qu'elle soit optimale. Mon poing gauche heurta son visage, puis mon poing droit, toujours en direct, mais cette fois accompagné du Devil Gene. Il se releva difficilement, et je décelai un regard meurtrier derrière les lunettes cassée du ninja (car il était ninja). Je courus vers lui, et, contrairement a ce que j'aurais cru, il me tourna le dos. Je continuai de courir, puis il sauta en arrière et me passa au dessus. Du moins, c'est ce que je tentai de me convaincre.

     

    Je mis mon pied en arrière, tentant de le frapper ainsi, et il refit exactement le même mouvement. Cette fois, je le compris complètement. Il me passait au travers pour passer derrière mon dos. Je feintai de re frapper de la même manière, et, comme prévu, il retenta son mouvement. Alors je concentrai toute l'énergie que je pus dans mes mains, et au moment précis où il allait me traverser, je libérai tout. Il fut projeté en arrière, mais se releva.

     

    "Si je comprends bien, dit-il, il ne me sert plus à rien d'utiliser ce coup avec toi.

    -En effet, répondis-je. Tu devrais même abandonner.

    -Abandonner? Et pourquoi cela?

    -Parce que je suis bien trop puissant et lucide pour toi.

    -Tu sais ce qu'il te manque?

    -?

    -L'expérience. Apprend, maintenant, la dernière chose que tu auras l'occasion d'apprendre! Ne sous-estime jamais ton adversaire!"

     

    Sur ces mots, il y eut un flash violet, et je ne le vis plus. Je pensai tout d'abord qu'il était parti, mais une certitude malsaine me soufflait le contraire.

     

    "Il est là... me disait quelque chose dénué de voix. Il est encore là...

    -Où, pensais-je. Où est-il?

    -Fais moi confiance... Ferme les yeux..."

     

    Je fermais les yeux, et sentis mon poing bouger tout seul pour heurter quelque chose. Je rouvris les yeux mais ne vis toujours personne. Je les refermai, et, dans le noir, je cru voir Raven. Je frappai dans cette direction et sentis le choc produit par le coup. Comment était-ce possible? Je voyais un être qui était invisible, j'entendais quelqu'un qui n'avait aucune voix... Je vis le ninja invisible courir vers moi. Je me décalai d'un bond juste avant un coup de poing, et tendis le bras, l'arrêtant net. Je rouvris les yeux, et le vis, étendu devant moi, se tenant la tête et essayant de respirer.

     

    "N'est-ce pas toi, ironisai-je, qui disait de ne pas sous-estimer son adversaire?"

     

    Je concentrai, une fois encore, toute la puissance dont j'étais capable dans mon poing droit, et frappais dans le plexus du ninja. Le sol se brisa et des éclats de pierres volèrent, sous l'impulsion du coup. Du sang sortit de sa bouche. Je l'avais sans doute tué. J'entendis la "non-voix rigoler dans ma tête. Je compris. Le démon. Il m'aidait. Cependant, rien qu'à l'idée qu'il puisse me parler, j'en avais la chair de poule. Je secouai la tête, et parti.

     

    Les deux combats suivants ne méritent pas d'être racontés. Je m'abstiendrais donc. Tout ce qu'il faut savoir, c'est que je gagnai mon combat contre Roger Junior, le kangourou, et que mon dernier combat, contre Paul Phœnix, le judoka, finit en match nul. Nous fûmes autorisés à nous battre en groupe, puisque les deux autres demi-finalistes avaient fait match nul aussi. Je regardait leurs noms. Mishima Heihachi, mon grand père, et Ogre, le monstre... Une intense colère s'empara de moi. Moi qui était déçu de ne pas avoir battu Paul, je me retrouvais face à mes deux plus grands ennemis. Je les tuerais, comme j'avais tué Raven, comme on écrase un moustique, comme on atomise une ville ennemie!

     

    Je me rendis, accompagné du blond, là où le combat devait avoir lieu. Mon grand père s'y trouvait déjà, seul.

     

    "Alors comme ça, me lança-t-il, tu as réussi à venir jusqu'ici? Étonnant.

    -Je suis en mesure de te battre! Ne te crois pas supérieur! J'ai largement évolué depuis notre dernière rencontre!

    -Moi qui espérait prendre le contrôle de Kazuya grâce à Ogre... Je ne sais même pas quand il a quitté la compétition.

    -Je l'ai battu, criai-je, et je te battrai aussi!"

     

    Il y eut un vent fort, et Ogre apparut à côté de Heihachi. Le moment était arrivé. Paul me tapota sur l'épaule.

     

    "On ne peux pas les battre en tapant au hasard. Choisis en un, je prends l'autre."

     

    Quel dilemme insoutenable! Je devais choisir entre laisser quelqu'un tuer celui qui m'avait trahi, ou le laisser tuer l'assassin de ma mère! Je choisis finalement de venger ma mère. Mais l'histoire ne se contenta pas de cette simplicité. Paul entama son combat contre mon grand père, pendant que je défiait Ogre du regard.

     

    "Hm... Tu sens le grand combattant... dit-il. Ton odeur me rappelle celle de quelqu'un...

    -Tu as tué ma mère. Je la vengerais.

    -Ta mère? Oh, oui! Je me rappelle qui avait cette odeur... Une femme vaillante... Avec une âme de guerrière délicieuse... Toi aussi, donne moi ton âme!"

     

    Il se rua sur moi au moment même où il prononçait ces mots. Un coup de pied retourné très vif, avec toute la maitrise de moi-même dont j'étais capable, lui fit se rappeler que j'étais, moi aussi, un grand combattant. Il refroidit son ardeur, et me regarda avec mépris. Il se rapprocha lentement de moi, observant chacun de mes gestes. Je restai sur mes gardes, prêt à bloquer une éventuelle attaque, et à riposter. Il ne tarda pas à s'exécuter. Il avança ses impressionnantes griffes prêt de mon cou, qui fut épargné de peu grâce à une rapide esquive. J'avalai difficilement ma salive, conscient qu'en un quart de seconde, j'avais failli passer dans le Yomi... Je compris rapidement qu'il frappait presque toujours de la même façon. Et il était évident que s'il me touchait, ne serait-ce qu'une fois, je mourrai probablement. Et je ne pouvais pas prendre le risque de tenter quelque chose, de peur d'essuyer une riposte, qui s'avérerait sans doute fatale... Non. C'était à moi de lui contrer son coup. Sa main droite vint frôler ma tête, et, en un éclair, je lui attrapai le bras. J'avais réussi la première étape. De mon bras libre, je lui assénai un coup sur le torse, avant de le mettre à terre avec un low kick. Je profitai de sa chute pour lui donner un coup supplémentaire, que ses côtes semblèrent ne pas supporter. L'énergie du Devil Gene s'était faite sentir.

     

    "Ton odeur change... -keuf- Heihachi à la même que toi... mais en moins forte et impressionnante...

    -Que veux tu dire?

    -Ce n'est pas une simple énergie noire que je sens en toi... C'est un démon... Et je veux cette puissance!"

     

    Il se releva d'un bond, profitant de ma baisse de garde, et me lacéra le torse. Je criai de douleur. Aussitôt, mon poing heurta avec violence le plexus d'Ogre. Il toussa et cracha une giclée d'un sang noir violacé. Je jetai rapidement un coup d'œil à Paul. Il semblait avoir assommé Heihachi.

     

    "Hé hé! J'ai gagné! Je l'ai finit avant toi! C'est moi, le meilleur!"

     

    Il tourna le dos et partit sur ces mots, certain que le combat était, de son côté terminé. Ogre se releva avec difficulté. Il me regarda avec des yeux encore plus inquiétants que ce qu'ils avaient put être avant.

     

    "Il me faut ta puissance!"

     

    Je me remit en garde, mais, contrairement à ce que j'avais imaginé, il se rua sur Heihachi. Il prit sa tête dans sa main, et je put voir cette électricité blanche, la même qui parcourait mon père lors de mon combat avec lui. La violente décharge eut pour effet de réveiller mon grand père, qui se faisait aspirer son énergie. Ogre le lâcha, satisfait. L'énergie de mon grand père le traversait, et il semblait en être bien plus fort. Il y eut un incroyable flash, et... Il n'était plus le même. Il avait des ailes, et, s'il ressemblait plus ou moins à un humain avant sa transformation, il en avait perdu tous les attraits. J'entendis une voix dans ma tête.

     

    "Le Dieu du Combat s'est réveillé... C'est la vraie forme de Ogre... Seul, tu ne le battras pas..."

     

    Je ne compris pas ce qu'il se passait. Je pensais, mais ce n'était ni ma voix, ni quelque chose que je savais... Était-ce un des résultats du gène maléfique?

     

    "Il veut notre puissance... Allie toi à moi... Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons le tuer et venger ta mère!"

     

    Ces mots ne m'aidèrent pas, mais firent monter ma colère. Cette pulsion insoutenable me prit... Je m'élançai, en criant, et sautai, un pied en avant, pour tenter d'éclater le thorax de la bête. Mais celle-ci n'eut aucun mal à parer mon coup, et à riposter d'un violent coup de griffe, qui déchiqueta encore le ventre. Je hurlai de douleur. C'était insurmontable. Je n'arrivai plus à contrôler mon propre corps. Pourtant, j'avais été habitué à la souffrance. J'avais été entrainé pour ça. Mais là, c'était encore pire, bien pire. Comme si je brulai de l'intérieur. Un autre violent coup me fit m'écraser contre la vitre de l'immeuble dans lequel nous nous battions, vitre qui se brisa sous le choc. Je trouvai la force de me raccrocher au bord, de ma main droite. Alors que j'essayais de me hisser, ce qui était loin d'être simple dans mon état actuel, mon grand père apparut sur le rebord de la fenêtre. Je le regardai, avec un dernier espoir. Peut-être que la trahison d'Ogre l'avait fait changer d'avis?

     

    "Grand-père! Aide moi!

    -Je ne peux rien pour toi! Si tu n'es pas assez fort pour t'en sortir tout seul, tu ne seras jamais digne d'être un Mishima! Tu seras faible, comme ton père!"

     

    Je ne fus, sur le moment, pas sur, mais sa dernière phrase avait était accompagné d'un cliquetis. Ce doute fut confirmé lorsqu'au lieu de me tendre une main, comme je l'avais espéré, ce fut un calibre 9mm qu'il me tendis, tout droit sur la tête. J'entendis la détonation, je crois même que je pus avoir le temps de voir la balle arriver. Je sentis le choc sur mon front, mon crâne se perforer, ma main lâcher le bord...

     

    "Je te tuerai..."

     

    Je poussai un cri horrible, d'une voix double, à la fois grave et rauque, et perçante, et je sentis que toutes les cellules de mon corps changeaient. Mon épaule me brulait, ma tête semblait exploser à chaque instant, tandis qu'un troisième cri, démuni de voix, s'ajoutait aux miens depuis l'intérieur de mon crâne. Quelque-chose me déchira le dos, et un bruit de plumes se fit entendre. Une puissance incroyable se dégageait des mes membres, et, malgré le fait que je sois encore en vie... je ne sentais rien qui puisse ressembler à de la vie. Je me sentais tout simplement mort.

     

    Le sol ne se rapprochait plus, et je restai à une hauteur assez impressionnante. J'étais comme immobilisé en l'air... Je compris que ce qui me maintenait ainsi était le résultat de la déchirure dans mon dos. Deux ailes noires, qui battaient l'air derrière moi. Je sur mon front une douleur encore différente et plus déchirante. Du sang me passa sous les yeux. J'essayai de la contenir, mais n'y arrivai pas... Je me mit face aux fenêtres, et vit mon reflet dedans... Des cornes me poussaient sur le front, parachevant une métamorphose qui m'avait sauvé... d'une certaine manière.

     

    "Arrête de résister... Je le tuerai pour toi!"

     

    Je me résignai à fermer les yeux et à me laisser faire. Ma conscience m'abandonna, et je n'entendais plus que ces voix qui criaient. Qui criaient de l'intérieur.

     

    Mais je décidai de voir ce qui se passait. J'ouvris les yeux, et ce fut un choc pour moi de réaliser ce qui était en train de se passer. Chaque membre de mon corps dégageait, non plus cette énergie surpuissante, mais une énergie noire et malsaine, alors qu'une satisfaction morbide me parcourait le dos. Ogre était écrasé contre le sol, la tête broyée, complètement démembré. Et j'étais l'auteur de cette horreur. Mon grand-père était appuyé contre le mur, complètement effrayé. Une griffure spectaculaire, qui n'était pas l'œuvre d'Ogre, siégeait sur son visage et son buste. Je me sentis marcher, j'entendis cet ensemble de voix sortir de ma gorge.

     

    "Meurs, Heihachi! Toi qui m'a réveillé par deux fois! Enfin je vais accomplir ma vengeance!"

     

    Ces mots n'étaient pas les miens! Et ce n'était pas moi qui marchait dans sa direction! Je sentis cette infâme énergie se concentrer dans ma main. Mon poing avança à une vitesse spectaculaire en direction de mon grand-père, et, si celui-ci n'avait pas eu d'excellents réflexes, il en serait mort, à en juger par l'explosion pure et simple de la vitre. Je me rendis compte de la satisfaction qui m'emplissait à chaque fois que je voyais ou provoquait des dégâts. Alors que je sentais à nouveau mes pieds bouger, je me rappelai de mes premiers cours de Karate. On m'avait apprit la maitrise de soi, et c'était tout le contraire qui se passait. Alors je me concentrai. Me maitriser...

     

    "Que fais-tu? J'accomplis ta vengeance! Pourquoi essaies-tu de me résister?"

     

    Je répondis à voix haute, et Heihachi en fut choqué.

     

    "Je prend le contrôle. C'est moi qui le tuerai, avec ta puissance!"

     

    Je courus en direction de mon grand-père, et, alors qu'il se préparait à parer un coup de poing ou de pied, je lui sautai au dessus et l'attrapai depuis derrière lui par le coup. D'un violent geste, je le jetai contre l'un de ces murs de verre qui formaient la tour, fenêtre qui se brisa sous l'impact du corps, sans pour autant que celui-ci ne tomba. Je le pris par le col de son kimono, et le jetai une fois de plus en direction d'un mur.

     

    "Alors, Heihachi! Ma mère était une trainée?"

     

    Je le relevai, lui écrasé mon genou dans les côtes, et lui donnait un coup de poing qui aurait put briser du béton armé. Je le voyais, à ma merci, prêt à mourir. J'empoignai son cou, le soulevai, me dirigeai vers une fenêtre, prêt à le jeter, et...

     

    "Stop!"

     

    Je me retournai. Personne. Pourtant, ce n'était pas la voix de mon grand père, et encore moins celle du démon... On aurait dit... une voix de femme... J'avais du rêver.

     

    "Arrête! Ne fais pas ça!"

     

    Mais d'où pouvait bien venir cette voix? Elle était sacrément apaisante...

     

    "Repose-le, Jin... Repose-le...

    -Tue le, Jin! Venge-toi! Détruit le à tout jamais! Jette le!

    -Non, Jin... Calme toi... Ne le fais pas...

    -Ne l'écoute pas! Termine ce que tu as commencé!

    -Jin... Fais moi confiance... Pose le par terre, et part...

    -Même si tu le fais, comment penses-tu pouvoir vivre normalement, à présent? Tu dois être respecté! Tue Heihachi! Prend le contrôle de la Mishima Zaibatsu! Soit respecté, et tu pourras vivre! Sinon, tu seras considéré comme un démon, et tu seras chassé par la Mishima Zaibatsu!

    -Non... Il a tort... Ne l'écoute pas, tu peux lutter contre le démon... Quelqu'un pourra t'aider, comme je l'ai fait avec Kazuya, ton père... Ne te laisse pas dominer..."

     

    Okasan'... C'était sa voix... Je posai Heihachi par terre, et sautai par la fenêtre. Mes ailes me permirent d'arriver sur le sol sans aucun problème. Je ne savais pas ce que je pourrai faire... Le démon me criait de remonter, et ma mère lui disait, toujours aussi calmement, de se taire.

     

    "Eh! C'est toi qui a gagné le King of Iron Fist Tournament 3?

    -Hm?

    -Mon pauvre gars, tu fais peur!

    -Hn...

    -T'as vraiment l'air d'un démon...

    -C'est normal...

    -Tu sais pourquoi t'as gagné?

    -J'ai pas gagné.

    -Parce que je n'ai pas pu m'inscrire à la compétition."

     

    Je regardai la personne qui avait osé dire ça. C'était une fille, qui était loin d'être impressionnante, du fait de sa carrure très peu imposante. Pourtant, elle avait l'air très confiante... Elle me rappelait vaguement quelqu'un.

     

    "Tu comptes t'inscrire au prochain King of Iron Fist Tournament?

    -Hn... non. Je ne pense pas.

    -Dommage... J'aurais bien voulu me mesurer à quelqu'un comme toi... T'as l'air assez balèze."

     

    Elle posa la main sur mon épaule.

     

    "Penses-y, quand même, des fois que je puisse te battre!"

     

    Elle me tourna le dos et partit. L'endroit où elle avait posé la main semblait s'être refroidi. Il ne me brulait plus la peau. En fait, j'avais l'impression que plus rien ne me brulait. Je n'avais plus mal à la tête, mon dos ne me faisait plus mal du tout... Et la voix du démon s'était tue, ainsi que celle de ma mère. Je me retournai, et constatait que la fille était déjà assez loin. En passant, un reflet de vitre me montra quelque chose d'étrange. J'étais redevenu normal... Plus d'ailes, ni quoi que ce soit d'autre. Je criai en direction de la fille, mais elle ne m'entendit pas. Je la rattrapai donc.

     

    "Eh!

    -Tiens, le gagnant veut parler?

    -Comment tu t'appelles?

    -Asuka. Kazama Asuka. Enchantée.

    -K... Kazama?

    -Oui. Qu'est-ce qu'il y a? C'est si terrible que ça?

    -N-Non... C'est juste que... Je m'appelle Kazama Jin... Je suis le fils de Kazama Jun.

    -Ah? T'es mon cousin, alors!

    -Vraiment?

    -Ouais! Alors... T'as intérêt à être bien prêt pour le prochain King of Iron Fist Tournament, parce que ça sera encore plus drôle de te battre!"

     

    Elle tourna le dos, et partit, une fois de plus. Ma cousine? Intéressant...

     

    "Tu as intérêt à être forte, parce que je viendrais spécialement pour te battre!"

     

     

    "C'est ce que nous verrons..."

     

     

     

    Et voilà! Alors, c'est comment? J'espère que vous avez aimé ^^

     

    (Pix: Le tatouage de Jin, qui est, normalement, noir)

    One Shots Tekken


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique