• One-Shot 3: La mélodie de la douceur

    One-Shot 3: La mélodie de la douceur

    Voici le One-Shot que j'ai écris pour le concours de naruto-little-stories:

    La Mélodie de la Douceur

    Elle faisait du piano. Un air doux, mélancolique, mais toujours le même air. Cet air qui revenait à chaque fois qu'elle était triste, et qui avait le pouvoir de la consoler. Cet air inconnu des autres, qu'elle était presque seule à connaître. Presque... Il n'était pas vraiment magique, mais un peu d'une certaine manière. Elle ne voulait pas dire pourquoi. Si quelqu'un l'apprenait, ce serait une arme contre elle.

    Elle arrêta de jouer en sentant son portable vibrer dans la poche de son jean. Elle regarda le numéro. C'était celui de Sakura. Elle en aurait voulu un autre, mais celui-là n'était pas le pire. Elle décrocha.
    "Allô?
    -Allo Tenten?
    -Oui Sakura?
    -Comment tu vas?
    -Euh... ça peut aller...
    -Tu faisais quoi?
    -Je jouais du piano.
    -A ce point là...
    -Hein?
    -Je sais très bien ce que ça veut dire. T'es en pleine déprime. Ça te dis une après-midi avec moi?
    -Ouais. Si tu veux.
    -Génial. On se voit tout à l'heure!"

    Tenten soupira. Allait-il finir par appeler? Elle reprit sa mélodie. Un peu plus tard, elle était parfaitement calme, elle avait le sourire aux lèvres et elle ne pensais plus à son coup de déprime. Elle mangea un peu, laissa un mot à ses parents qui rentreraient dans l'après-midi. Elle se mit un peu de crayon sur les yeux, comme d'habitude, et sortit. Il y avait quelques nuages gris à l'horizon mais le vent ne semblait pas les porter vers Konoha. Elle s'assit sur le mur devant chez elle et écouta de la musique en attendant Sakura. A peine une chanson plus tard, Sakura arriva avec la voiture de sa mère. Tenten monta et salua Sakura, puis elles partirent.

    "Où on vas? demanda Tenten.
    -Je sais pas. Tu veux aller où?
    -N'importe où.
    -On va voir Ino?
    -Ouais! Ça lui fera plaisir de voir quelqu'un d'autre que des clients!
    -Alors c'est partit!"

    Elles se garèrent sur le parking de l'immeuble en face de la boutique de fleuriste "Yamanaka Flowers" et descendirent. Elles ouvrirent la porte et furent surprises de voir qu'Ino n'était pas seule. Kiba, Naruto, Sasuke et Hinata étaient déjà là.

    "Salut tous le monde! dit Sakura.
    -Encore de la visite? Fit semblant de se plaindre Ino.
    -C'est ton jour! renchérit Naruto.
    -Pourquoi moi j'ai jamais des jolies filles qui viennent me voir chez moi? plaisanta Kiba
    -Parce-qu'il faudrait qu'elles soient intéressées.
    -T'es méchante, Sakura!
    -Mais non, Sasuke. Je suis sûr que tu l'as pensé aussi. Surtout que toi, elles viennent te voir.
    -Mais je les remballe. J'ai pas que ça a faire.
    -Moi si... fit Kiba avec son air désespéré qui fit rire tout le monde
    -Si tu veux je passerai avec Sakura tout à l'heure! dit Tenten.
    -C'est vrai? Je m'y attendais pas. Pas de ta part, depuis que...
    -Bon! coupa Tenten. Alors comme ça, c'est réglé. Ino! Je peux monter prendre un verre d'eau?
    -Bien sur! Montez tous, je vous rejoins! Juste le temps de fermer momentanément la boutique."
    Ils passèrent quelques heures à discuter de leurs vacances, leur nouveau maquillage, leur nouveau jeu de X Box, le dernier drama de Yu Jin, le dernier combat de Kung-Fu...

    A quatre heures, Ino rouvrait sa boutique et les filles, qui étaient les seules à être restée après trois heures et demie, allèrent dans la voiture de Sakura. Celle-ci déposa Hinata chez elle et partit en direction du HLM de Kiba.

    Ce fut sa mère qui ouvrit la porte, juste avant que Sakura ne frappe.
    "Kiba! Sakura et Tenten sont là!
    -J'arrive!"
    Elle partit et Kiba leur proposa un verre de Coca qu'elles acceptèrent avec plaisir. Après avoir partagé le désagrément qu'elles avaient subi, (les garçons d'ici n'avaient pas l'habitude de voir de si belles jeune filles les étaler par terre après avoir regardé avec trop d'insistance le col de leurs hauts) elles s'amusèrent à piéger Kiba pour qu'il finisse par dire des bêtises en ayant l'impression de dire quelque chose de logique... Un vrai jeu de fille. Lorsqu'il s'en rendit compte, ce fut Tenten qu'il accusa du regard. Sakura le corrigea en disant que c'était elle qui en avait eu l'idée, et que Tenten n'avait quasiment rien fait. Un "Tu parles" lui fit comprendre qu'il y avait autre chose.

    "Je crois que vous avez des comptes à régler, alors je vais vous laisser. Quand t'as finis, appelle moi pour que je vienne te prendre."

    Ils la regardèrent partir, étonnés. Kiba se tourna vers Tenten. Elle ne bougeait pas. Elle avait la tête baissée. Ce fut lui qui rompit le silence.

    "T'es satisfaite?
    -...
    -Est-ce que tu t'es rendu compte de ce que tu as fait?
    -Puisqu'on te dit que c'est Sakura qui...
    -Je ne parles pas de ça.
    -Je... Enfin...
    -Alors comme ça, ça ne te fais plus rire?"

    Elle se repassa ce moment dans sa tête...

    Flashback

    Ils jouaient du piano tout les deux. Il était en train de lui apprendre une composition qu'il avait fait. Elle apprenait lentement, mais il persévérait. Cette fois, pour la première fois, elle réussit à le jouer en entier.
    "J'ai réussi! T'as vu Kiba? J'ai réussi!
    -Bien joué!
    -C'est de qui, ce morceau?
    -C'est quelqu'un qui l'a composé spécialement pour une fille dont il était amoureux. Il l'est encore.
    -Qui?
    -Moi... Je... Je t'aime, Tenten."

    Elle le regarda pendant quelques secondes puis éclata de rire.

    "N'importe quoi! J'ai failli marcher!
    -???
    -Non mais sérieux! Je vois pas comment j'ai pu croire ça!
    -Pourquoi pas?
    -Je suis pas folle!"

    Fin du flashback

    "Pourquoi tu rigoles plus? Tu a compris?
    -Kiba...
    -'Je suis pas folle', hein? Et bien moi oui.
    -C'est ça le problème Kiba!
    -Que je sois fou?
    -Oui! Je... Je t'aime bien mais... T'es trop... Irrationnel. Tout comme le fait que tu m'aime. C'est pas normal. Comment tu peux m'aimer? Je suis trop... Comme les autres!
    -Pas du tout! T'es pas 'Comme les autres'! Tu es Tenten! C'est pour ça que je t'aime!
    -...
    -Et c'est pour ça que je t'en veux. Parce que je t'aime. Parce que même en t'aimant, je n'ai pas réussi à te rendre heureuse. Parce que je n'ai pas réussi à mettre une partie de moi dans ton monde que tu trouves banal.
    -Détrompes toi.
    -Hein?
    -Détrompes toi. Tu a bien pris une place dans ma vie.
    -Dans la place des blaireaux?"

    Elle rebaissa la tête. Kiba se leva. Il commença à se diriger vers la cuisine. Mais la voix de Tenten l'arrêta. Il crut qu'elle lui parlait, mais il réalisa qu'en fait elle chantait. Une musique douce... La mélodie de la douceur...

    "Tu veux dire que... Tu a gardé ce morceau?
    -Oui... C'est un peu ce qui me permet de me relever quand je tombe...
    -Je suis pas sur de comprendre.
    -Malgré le fait qu'elle soit si... Différente... Si folle... Elle me réconforte.
    -Pourquoi? Parce que t'as besoin de bizarre dans ta vie? C'est ça?
    -Oui... Un peu...
    -Mais?
    -C'est aussi parce qu'elle vient de toi.
    -T'es en train de me dire que tu m'aimes pas mais que tu m'aimes?
    -Arrêtes.
    -Tu viens de me dire que j'étais trop irrationnel.
    -Je sais... Mais bon...
    -C'est bon. Arrête. Tu enfonce le couteau.
    -Kiba... Je...
    -C'est bon, je t'ai dit. Maintenant, barre-toi."

    Elle sortit. Au lieu de rappeler Sakura, elle décida de marcher. Elle avait besoin de réfléchir. Elle leva la tête. Finalement, les nuages s'étaient rapprochés, et il se mit a pleuvoir. D'abord des petites gouttes, puis une pluie torrentielle. Elle arriva chez elle toute trempée, les cheveux dégoulinants, a moitié détachés. Elle se doucha avant que ses parents ne la voient. Une fois détendue, elle s'assit devant son piano et se remit à en jouer. Toujours le même air. Ce fut encore son téléphone qui l'interrompit. Cette fois, elle espérait que ce ne soit pas lui. Espoir déçu.

    "Allo?
    -Tenten?
    -Ouais.
    -Euh... Je... Je suis désolé pour tout à l'heure.
    -T'en fais pas pour ça. A plus."

    Elle lui raccrocha au nez. Elle se remit à jouer mais avec la mélodie venait le visage de Kiba... Elle ne supportait plus. Elle se leva pour aller sur son ordinateur.

    Alerte Windows Live Messenger:

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten
    vient de se connecter.

    Nouvelle conversation:

    Sa9ra dit:
    Tenten?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Ouiii?

    Sa9ra dit:
    T rentré a pié?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    ui

    Sa9ra dit:
    pk ta pa aplé?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    J'avé envi 2 marché

    Sa9ra dit:
    en fait, ta recomancé a deprimé c sa?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Ben ouai...


    Alerte Windows Live Messenger:
    Dog-Dressing :D vient de se connecter

    Nouvelle conversation:

    Dog-Dressing :D dit:
    T la?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    nn

    Dog-Dressing :D dit:
    Je me demandais si on pouvait se voir, tout à l'heure.

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Tu croi ke g pa assé pleré pr la jrnée?

    Dog-Dressing :D dit:
    Si, je sais... Désolé... Mais j'ai envie de me faire pardonner... J'ai été con.

    Message de Sa9ra:

    Sa9ra dit:
    Keske ta ?

    (Voulez vous vraiment bloquer Sa9ra?)

    Message de Dog-Dressing :D

    Dog-Dressing :D dit:
    Alors?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Je sé pa si jen seré capabl.

    Dog-Dressing :D dit:
    Stp! Je veux bien ne pas emmener Akamaru si tu veux

    Dog-Dressing :D dit:
    Je t'en prie!!!

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Ok.

    Dog-Dressing :D dit:
    C'est vrai? Merci

    Dog-Dressing :D dit:
    Tu veux que je vienne ou que tu viennes?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Vien pluto. G pa envi de remarché la.

    Dog-Dressing :D dit:
    Ok. @+

    Alerte Windows Live Messenger
    Dog-Dressing :D Déconexion

    (Voulez vous vraiment débloquer Sa9ra?)

    Nouvelle conversation:
    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Dsl javé besoin detr trankill pdt kelk minute

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Je discuté ac Kiba

    Sa9ra dit:
    Ok ;)

    Sa9ra dit:
    Alors?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Ben on sé engueulé, il ma di ke je lui avé brisé le <3 pi je lui ai di JTM et i c foutu de moi et i ma viré.

    Sa9ra dit:
    Et tu lui disé koi?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Il ma demandé si i pouvé venir me voir

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Il c escusé et il ma supplié

    Sa9ra dit:
    Et ta di nn o moin?

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Il ma di ke mm, si je voulé, il prendré pa Akamaru

    Sa9ra dit:
    A se poin...

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Du cou g di oui. D'ailleur, je croi kil arriv

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    Jy vé

    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten dit:
    A demain, tite fleur!

    Sa9ra dit:
    A la prochaine!

    Alerte Windows Live Messenger
    [c=29]Ten-|Music Passion|-ten Déconnexion


    Elle éteint son ordinateur et regarda en bas. Une voiture rouge était garée. Celle de Kiba. Elle descendit et ouvrit la porte juste avant que Kiba ne sonne. Elle le fit entrer, il salua rapidement ses parents et ils montèrent dans la chambre de Tenten.

    "Tu voulais venir pour quoi, exactement?
    -Il fallait que je te donne quelque chose."

    Il sortit de sa poche un petit paquet rose. Elle défit le n½uds et ouvrit, s'attendant à un cadeau classique, comme une bague ou des boucles d'oreille. Elle fut surprise. Elle en sortit un bracelet jaune, rose et bleu, avec son nom marqué dessus en rouge foncé. Il y avait un petit mot à coté.
    "Pour rajouter un peu de folie dans ta vie si monotone"
    Elle leva la tête vers Kiba qui la regarda et lui expliqua qu'il avait voulu lui offrir pour son anniversaire mais qu'il n'avait pas osé. Elle le regarda droit dans les yeux et le remercia. Il fut absorbé par ses grands yeux noisettes dans lequel, en plus de son visage, se reflétaient de la gratitude, de l'amour, et même... de la joie. Ne résistant plus, il la prit dans ses bras, et seulement deux mots suffirent a les alléger tous les deux.

    "Je t'aime. Chuchota Kiba."

    Elle s'échappa doucement de ses bras et le tira vers le piano.

    "Tu t'en souviens, Kiba? C'est toi qui m'a donné cette passion.
    -Pourtant je suis pas très bon...
    -Assez pour composer une très jolie mélodie...
    -Mouais...
    -Tu arriverais à la jouer?
    -On va voir. Ça fait un moment que je n'ai pas fait de piano..."

    Il s'assit, fit quelques accords, quelques notes, puis se lança. Il y arriva sans difficultés, et Tenten s'assit à coté de lui pour l'accompagner. Ils firent du piano pendant quelques minutes, mais Kiba resta stressé, ne sachant pas si Tenten avait accepté qu'il lui redise qu'il l'aimait. Cependant, il ne laissa rien paraitre. Il jouèrent comme au début, lorsqu'il avait commencé à lui apprendre son morceau. Finalement elle le regarda, et il s'arrêta. Elle sourit, il rougit.

    "Merci, Kiba.
    -De... De rien..."

    Elle s'approcha de lui. "Je t'aime..." Kiba manqua de s'évanouir, mais le contact des lèvres de Tenten sur les sienne lui rappela que sa place était encore sur Terre. Il garda les yeux fermés jusqu'à ce que Tenten arrête le baiser.

    "Wow. C'était merveilleux...
    -Tu veux pas le faire, toi, comme un homme, que t'a même pas répondu...
    -Bien sur. J'étais trop... surpris.
    -Maintenant, t'as plus d'excu..."

    Avant qu'elle n'aie fini sa phrase, il l'embrassa, doucement, tendrement, délicatement, mais à la fois avec assurance, montrant ainsi a Tenten la force de son amour. Elle fut emportée, comme dans un torrent. D'ailleurs, quand le baiser prit fin, elle avait les larmes aux yeux. Des larmes de joie qui, de manière incompréhensible, se transformèrent en fou rire. Kiba se demanda pourquoi elle rigolait, mais petit à petit, le fou rire le gagna, selon la loi "Quiconque rit fait rire les autres". Sa mère entra à ce moment.

    "Qu'est-ce que vous avez?
    -R...Rien m... ma... Maman!
    -Kiba... Sois tu à joué avec le rouge à lèvres de Tenten, soit il s'est passé des trucs."

    Tenten éclata à nouveau de rire. Elle l'avait piégé. Elle mettait rarement du rouge à lèvres. Juste pour les occasions. Là, visiblement, c'était une occasion. Kiba se sentit à la fois ridicule, à la fois honoré.

    "Vous êtes fous" déclara sa mère avant de partir.

    Ils se regardèrent dans les yeux, retenant un autre fou rire.
    "Tu vois que toi aussi t'es folle!
    -Finalement... T'as eu raison, cette fois.
    -En même temps, tant mieux.
    -Pourquoi?
    -Un grand ami m'a dit, il y a un ou deux mois 'L'amour sans une certaine folie ne vaut pas une sardine'.
    -Alors on est millionnaires!"

    En effet, cet amour fou les avait consumés, embrasés, enflammés, mais les avait finalement rendus heureux. Paradoxalement, cette folie était douce. Assez douce pour leur rappeler une musique, la mélodie de la douceur...

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 09:52
    xd ta des couple bizare mais des one-shot superbe
    2
    Dimanche 20 Décembre 2009 à 21:19
    elle est aussi sur ton blog
    3
    Mercredi 30 Décembre 2009 à 13:34
    Pourquoi ça m'arrive jamais ça!?!?!?>.<
    *boude*
    4
    Mercredi 10 Mars 2010 à 11:10
    "-Détrompes toi. Tu a bien pris une place dans ma vie.
    -Dans la place des blaireaux?"
    "
    excellent xD

    très jolie OS,j'étais très émue :3
    ma préférée des trois que j'ai lue!
    en plus je joue du piano,et ya une mélodie que je joue tout le temps quand je déprime...de ce point de vue là je comprend tout à fait Tenten!

    Hokori.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :