• One Shot 10: Le début du monde: Théorie Hi no Kuni

    One Shot 10: Le début du monde: Théorie Hi no Kuni

    Yo les gens! Une fois n'est pas coutume, voici un One-shot pas romantique! Juste l'histoire du début du monde telle que nous l'enseigne le manga, un peu remasterisée à ma façon ^^ J'espère que vous aimerez!

    Bonne lecture!





    Le début du monde
    Théorie Hi no Kuni.

    Extraits du livre d'histoire du Ninjutsu de Konohagakure no Sato

    "Il y a des millions d'années, le monde se composait de deux choses. La première était le vide. La plus grande chose ayant jamais existé. Quelque chose de tellement puissant qu'il aspirait tout ce qu'il pouvait, espérant se combler, mais ne faisant que s'agrandir. Mais il n'avait qu'une seule chose à aspirer. Une sorte de fluide, mélange de pouvoir, de sensation, et d'équilibre. C'est ce que l'on appela "chakra". Ce chakra, donc, avait une conscience, et désirait plus que tout rester, et cesser d'être attirer par ce vide incommensurable. C'est alors que commença la création de notre univers."


    Il se leva, et contempla cette chose bleue au dessus de lui. Qu'était-ce? Il réfléchit. Comment pouvait-il appeler cette voûte qui le survolait? Et pourquoi pas... "Ciel"? Oui. C'était parfait. C'était fait pour s'appeler le "ciel". Il contempla donc le ciel avant de marcher. Il marchait sur quoi? Quelque chose de rocailleux, dur, plus dur encore que cette matière qui le composait. Il décida que c'était le sol. En regardant avec un peu de recul, on comprend aisément que ce sol sur lequel il marchait était le même partout autour de lui. De la roche, dure, mais surtout, coupante par endroit. Après une brève réflexion, il en conclut que s'il y avait eu quelque chose de vert, et de mou, posé sur ce sol, avec une couche qui ressemblerait à ce sol, mais en moins coupant, pour ne pas abimer ces choses vertes...

    "Le chakra se concentra en un point précis, que l'on appèlera l'univers, et créa des centaines de galaxies, d'étoiles, de planètes. Elles étaient dures, comme la force du chakra, mais tout aussi équilibrées. Sur la planète la plus parfaitement équilibrée, il se concentra encore, et encore, et encore, jusqu'à donner ce que, plus tard, on appela "l'homme". Mais ce n'était pas assez. Aussi, il continua de ce concentrer en lui, lui donnant, en plus d'un peu de sa force, des sensations, et de l'équilibre. Mais cela ne suffit toujours pas. Il termina de ce concentrer dans ses yeux, faisant naître la toute première technique, le tout premier dōjutsu, le Rinnegan. Cet homme fut par la suite appelé "Rikudō Sennin" (Le Sage des Six Chemins). On le nomma ainsi à cause des 6 pouvoirs engendrés par son dōjutsu, qui lui permit de finir de créer le monde, et toutes les techniques ninjas."

    A sa grande stupéfaction, le sol devint mou, il sentit son pied s'y enfoncer légèrement. Il le leva, et constata qu'en effet, une chose verte avait poussé, sur quelque chose d'un peu plus mou qu'avant. Un nom s'imposa alors à son esprit. L'herbe. Cette chose verte et longue s'appelait l'herbe. Et ce sol marron? La terre. Cela lui paraissait évident. Il voulu voir plus loin. Il pensa que l'idéal serait de monter. Et il monta. Rien ne montait sous lui, mais lui, il montait. Comme si, d'un coup, cette chose qui le tirait vers le sol (Pourquoi pas la gravité?) s'estompait... Il regarda au loin, et vit que tout était exactement pareil. Il se déplaça, et, de son doigt, il traça une ligne imaginaire, qui, après maintes courbes, voyait ses deux bouts rejoins. Au Cette ligne pris forme au milieu de la terre, qui commença à bleuir, et bleuir encore, jusqu'à devenir un peu plus foncé que le ciel, mais d'un bleu très pur. Ça serait... l'eau. Il s'en approcha, et se vit dedans. En y réfléchissant, il se dit qu'il serait bon de savoir à quoi il ressemblait. Il se rapprocha, et vit dans ses yeux quelque chose qu'il ne considéra pas normal, bien qu'il n'en ai jamais vu d'autre...

    "Le Rinnegan était, contrairement aux dōjutsus que nous connaissons aujourd'hui, tellement grand qu'il couvrait l'ensemble de l'½il de cercles concentriques, au nombre de 6. Chaque cercle possédait un des six pouvoirs du sage, et, ensembles, ils conféraient au Rikudō Sennin un pouvoir plus grand encore. Celui de donner vie à tout ce qu'il imaginait. Ainsi, il imagina les arbres, l'herbe, l'eau, le ciel, la terre, le chaud, le froid, les animaux, les insectes, avec une sagesse digne de l'équilibre du chakra. Après avoir donné un nom à tout, il se concentra sur lui même, car, comme tout les humains, il voulait savoir d'où il venait, pour en conclure où il allait. Ces recherches l'emmenèrent à la compréhension parfaite du chakra. Tout ce qui l'entourait était composé de chakra, que ce soit le sol qui existait déjà, celui qu'il voyait dans les montagnes, celui qu'il sentait dans les animaux, celui qu'il entendait siffler entre les arbres. Il comprit qu'il ne faisait pas exception, et il chercha d'autres manière que le Rinnegan pour exploiter cette puissance."

    Il tenta de refaire apparaître cette boule bleue, sans se servir de ses yeux. C'est la raison pour laquelle il les avait bandés. Il sentit que quelque chose apparaissait dans sa main. Et cela tournait à une vitesse incroyable. Concentrer cette puissance en un point fixe... Ne pas faire tourner ça que dans un sens... Là... Il enfonça sa main dans le sol, et, entendant un impressionnant bruit, il retira son bandeau. Quel choc ce fut lorsqu'il découvrit que là où sa paume avait été posée, il y avait un trou énorme! Même le sol dur avait été ravagé! Cette technique était prête. Pourquoi cherchait-il ce genre de techniques? Il ne le savait pas, mais après tout, c'était un humain comme eux d'aujourd'hui. Et les humains ont toujours aimé faire la guerre. Aussi, il créa des hommes, comme lui à quelques points près, à qui il donna à chacun un rouleau de feuilles séchées, travaillées, jusqu'à en faire les premiers parchemins, contenant toutes les techniques qu'il avait trouvé. Il leur enseigna sa lecture, son écriture, son histoire, le chakra, et leur assigna un coin du monde. Mais il les retint au dernier moment. Il avait autre chose à leur confier...

    "Nul ne sait ce qui poussa le Rikudō Sennin à créer la femme. Cependant, il le fit, et il s'avéra que ce fut d'une grande sagesse. En effet, la femme qui alors était encore considérée égale à l'homme, ne faisait pas pour autant les mêmes choses que lui. Il s'avéra que l'homme voulait se battre, et que la femme, choisissant des travaux moins pénibles, décida qu'elle entretiendrait la maison en attendant le retour de l'homme. D'ailleurs, l'homme aurait été bien trop peu intelligent pour s'acquitter intelligemment de ces tâches... Ainsi, l'origine du machisme actuel n'est pas le sentiment de supériorité de l'homme, mais l'intelligence supérieure de la femme, à cette époque. Sans doute le sage avait-il prévu que cela se passerait comme ça... Cependant, on ne sait pas non plus pourquoi il décida que les femmes porteraient les enfants... Peut-être, suggère une rumeur, s'est-il identifié comme les autres hommes, et n'a pas supporté l'idée de souffrir autant..."

    Il invoqua une grenouille, et, après avoir contemplé son ½uvre, il lui donna un caractère bien spécial, en lui disant qu'il serait le seul à être ainsi.
    "Au revoir, Gamabunta."
    Et il le révoqua. Cette personnalité fit de cette grenouille la grenouille la plus puissante. Il se dit d'ailleurs qu'en son hommage, il devrait créer un être semblable, mais moins intelligent. C'est ainsi que la petite grenouille qui vit aujourd'hui, dans notre monde, prit vie. Il fit de même pour Manda, un serpent parlant, qu'il recopia pour en faire le serpent de notre monde, et pour la limace, Katsuyu, qui se vit à son tour recopiée.

    "Pourtant, le chakra n'était pas encore satisfait. Il était encore trop à l'état de fluide. Aussi, en plusieurs endroits du monde, se formèrent 10 monstres, très puissants, de telle manière que même Rikudō Sennin n'avait pas autant de chakra. Cependant, il fallu bien que le chakra soit partagé, et il ne le fut pas équitablement. Leur puissance fut visible au nombre de leurs queues. Le moins puissant, le "Ichibi", c'est à dire "une queue", était donc le moins puissant. Il vivait dans une des étendues de sables que le sage avait instauré dans sa création du monde. C'était ce que l'on appelait un Shukaku, qui n'a pas d'équivalent vivant, mis à part lui même. Le Nibi (deux queues), ressemblait à un chat, et était un peu plus puissant. Sanbi (trois queues), qui était encore un peu plus puissant, ressemblait à une tortue. Yonbi (quatre queues), le singe, en possédait encore plus, et ainsi de suite pour Gobi (cinq queues), l'hybride cheval à tête de dauphin, Rokubi (six queues), la limace, Shichibi (sept queues), le coléoptère, Hachibi (huit queues), le taureau, et Kyūbi (neuf queues), le renard. Mais il y en avait un dernier, plus puissant encore que tous les autres réunis. Le Jūbi, être infâme, possédant dix queues, mais dont la puissance avait largement prit le dessus sur l'équilibre..."

    Il sentit comme un pressentiment. Il fallait qu'il en soit sur... Il le fut rapidement, puisqu'un homme arriva, en courant, presque nu, et avec un corps dans un piteux état. Lorsqu'il lui demanda ce qu'il se passait, il lui parla d'un gigantesque renard, dont le nombre de queues était de neuf, qui avait ravagé son habitation, sa femme et ses enfants. Il comprit que ce n'était pas le seul être de la sorte. Il y en avait donc. Il décida de créer une espèce spécifique, qu'il appela chiens, pour rechercher toutes les informations qu'ils le pouvaient. Cela se passa très rapidement. En quelques heures, il apprit l'emplacement de chacun de ses monstres. Il partit vers celui qui semblait le moins fort. Celui-ci jura de rester dans son désert tant qu'on ne le dérangerais pas. Il négocia ainsi avec plusieurs Bijus, puisque c'est ainsi qu'il les appela, leur créant au besoin une porte vers un autre monde, comme pour le Sanbi. Mais Kyūbi, le renard, se montra plus réticent. Il dut se servir de son Rinnegan pour le convaincre. Kyūbi parut inquiet en voyant ces yeux. Cependant, il dit au sage qu'il n'avait pas la moindre chance contre le dernier Biju, et que ses yeux en étaient la preuve.

    "Aucune description exacte du Jūbi n'est possible, mais les Uchiha nous ont dévoilé que, d'après une inscription laissée par le Rikudō Sennin, il avait un seul ½il, dont la particularité était qu'il semblait être une fusion du Rinnegan et du Sharingan. Cet ½il faisait de ce monstre un véritable drame pour le monde. C'est pourquoi le sage décida que ce monde qu'il avait créé méritait d'être sauvé, même si sa vie devait en être le prix."

    En effet, lorsqu'il se retrouva face au dernier Biju, le Jūbi, il comprit ce qu'avait voulu dire le renard. Ce monstre, doté de 10 queues et d'un ½il unique, était effrayant. Son ½il était rouge et noir. Il possédait les six cercles du Rinnegan, mais dedans tournaient, sur chaque cercle, trois "virgules" noires, que l'on appela tomoes. Il bougeait à une vitesse impressionnante, et semblait anticiper toutes les attaques possibles et imaginables. Mais il réussit cependant à le toucher. Il évita une de ses queues, qui avait tenté de le frapper, et avait posé un sceau dessus, d'une infime discrétion. Cependant, l'½il du Biju l'avait vu.
    "Qu'est-ce que c'est?" Cria-t-il de sa voix grasse et sifflante à la fois.
    Il rapprocha son ½il de cette marque noirâtre. D'un coup, le sage disparut de la où il était, pour réapparaître à la place du sceau, et, après avoir exécuté en une fraction de seconde une centaine de signes différents, il frôla l'½il de son adversaire avec son doigt. Puis il disparut, et réapparut sur une autre marque, située sur le sol un peu plus loin. Il ne put éviter tout les coups que le monstre, en colère, se mit à donner. Et il était presque mort, lorsque, alors que le monstre ne s'y attendait pas, il se téléporta, (puisque c'était ce qu'il faisait depuis la première marque), juste derrière la tête du Jūbi, et posa un doigt sur son crâne. Il fit encore une centaine de sceaux, et il sentit une douleur déchirante au creux de son ventre. Sur le coup de la douleur, il s'évanouit.

    Lorsqu'il se réveilla, le monstre était étendu par terre. Il en déduit que sa technique avait marché. En effet, il se releva d'un bond, plein d'une toute nouvelle puissance. Il ouvrit l'½il du Biju, et, après avoir réfléchit, il exécuta quelques signes, et plaqua sa main dessus. Les "virgules" disparurent, ainsi que le fond rouge et les six cercles. Puis il saisit la carcasse du monstre, et, à l'aide de cette nouvelle puissance qui semblait infinie, il la lança loin, très loin, très haut. Si bien qu'elle atteignit le ciel. Il l'enveloppa d'une matière semblable au sol originel, et il appela ça la lune. Quelques années plus tard, il sentit qu'il devait faire quelque chose. Il traça des lignes sur le sol, semblables à deux hommes côtes à côtes, l'un un peu plus grand que l'autre. Il commença par le plus grand. Il ferma les yeux un instant, et les rouvrit peu après. Une silhouette se leva des lignes, et prit, peu à peu, des couleurs humaines. Il avait de grands cheveux noirs et des yeux noirs. Le deuxième se leva à son tour. Il semblait légèrement plus jeune. Il avait les cheveux plus court et lisses, et un regard tendre. Il les fit s'entraîner. Il leur partagea ses pouvoirs.

    "Les deux fils du sages sont ceux qui formèrent plus tard les clans Uchiha et Senjū. L'ainé reçut de sa part toute sa force, et le dōjutsu volé au Jūbi appelé le Sharingan, et il donna à son cadet la sagesse, ainsi que sa maîtrise parfaite du chakra. N'ayant pas accompli son rêve de re-pacifier le monde qu'il avait mit en guerre, il leur dit que l'un d'eux devrait le remplacer, et continuer son ½uvre. Soit par la force, soit par la sagesse. Après les avoirs entraînés, il décida de confier cette mission au cadet, qui fonda le clan Senjū, se mettant à la base du conflit qui opposera plus tard les deux clans, qui fondèrent le village de Konoha, au sein du pays du feu."

    Il réalisa l'erreur qu'il avait faite en voulant choisir entre ses deux fils. Mais il ne pouvait pas revenir en arrière. Alors il partit en ermite, essayant de créer une nouvelle technique qui lui permettrait de se faire pardonner. Il travailla beaucoup, et, en même temps, prit une tablette de pierre, et y grava d'une manière spéciale plusieurs inscriptions. Ayant étudié le Sharingan, il connaissait tous ses secrets. Il écrivit une partie de son histoire de manière à ce qu'elle soit lisible par un utilisateur du Sharingan, une autre pour qu'une technique liée au Sharingan, qu'on appela Mangekyō Sharingan, puisse lire aussi, en plus de la première partie, et, il finit ses explications de manière à ce qu'un Rinnegan soit le seul dōjutsu à pouvoir tout lire. Car, même si personne n'avait été formé au Rinnegan ou n'en avait hérité, il ne doutait pas qu'un jour il puisse être reproduit. Il offrit la tablette et la technique d'espace-temps qu'il avait créée à son fils ainé, et le pria de pardonner sa faute. Celui-ci accepta les cadeaux, et jura qu'il n'était pas en colère contre son père. Soulagé, il partit, utilisant la technique d'espace-temps pour disparaître de ce monde, de telle sorte que personne, mis à part son fils, ne puisse le retrouver...

    "Le Rikudō Sennin disparut sans explications. Bien que personne ne sache ce qu'il est vraiment advenu de lui; tout laisse imaginer qu'il n'est pas complètement mort. On connait mal les pouvoirs qu'il possédait, et il est tout à fait possible que, dans ses longues recherches, il aie découvert le secret de la vie éternelle. Ce qui amène à cette hypothèse, c'est ke fait que de nombreuses évidences nous sautent aux yeux, au milieu de ce que nous connaissons déjà, et que certains prétendent, sans pouvoir le prouver, avoir vu un homme dont les yeux étaient composés de cercles grisâtres. Pourtant, il serait plus plausible que, sentant sa mort approcher, il aie décidé de se cacher, afin de rejoindre l'autre monde en paix, libérant ainsi son âme de la pression apportée par les hommes, ceux qu'il avait créés, et dont nous sommes les descendants, ceux-là même à qui il avait confié le pouvoir de se battre...

    CHAPITRE D'HISTOIRE NUMERO 5: LES GRANDES GUERRES..."





    Alors votre avis?

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Janvier 2010 à 12:58
    c bien mais si tu m'auré pas expliqué j'aurai rien pigée -_-' c a cause de mon ceveau, il a été rempacé pas de la gellée lol
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :