• Chapitre 39: Un étrange sharingan...

    Salut tout le monde! La suite est là! J'en profite pour m'excuser encore une fois, ma fréquence de parution est devenue vraiment inférieure à celle que j'avais avant, mais, comme je vous l'ai dit, depuis, j'ai commencé une autre fic sur Naruto, une sur Death Note, une sur Zelda, et surtout, des OS.Alors le rythme de parution est assez peu élevé sur l'ensemble de ces fics. D'autant plus que je m'attaque à un roman dont j'avais déjà eu plusieurs idées, mais que je ne publierais pas sur un blog, (les plagieurs sont partout) malheureusement. Sur ce, bonne lecture à tous et à toutes, et merci de votre patience et fidélité!





    Aimaru était toujours en train de travailler son Sharingan. Elle sentait qu'il devenait plus fort. Jusqu'à ce qu'elle fasse une erreur. Elle envoya une impulsion supérieure à celle qu'elle faisait d'habitude. Un cri de douleur sortit de sa bouche alors qu'elle mettait la main sur son ½il.

    Aimaru: Qu'est-ce qui se passe? Ça me fait mal! (Elle relève sa main et voit du sang dessus) Du... Du sang? Mais... Je...

    ...: Vraiment? (Dans son dos) Ton Sharingan saigne?

    Aimaru: (Sans se retourner) Uchiha-san?

    Sasuke: Fais moi voir ça.

    Aimaru: Tu n'es plus avec Hinata-san?

    Sasuke: Si. Mais elle avait besoin de réfléchir.

    Aimaru: Je t'entends mentir d'ici.

    Sasuke: -___-" Elle m'a demandé de t'aider.

    Aimaru: Pourquoi ferait-elle ça?

    Sasuke: Peut-être pour soulager sa conscience. (Se rapproche) Laisse moi voir tes yeux.

    Aimaru: Je n'aime pas qu'on regarde mes yeux. u_u

    Sasuke: Pourquoi ça?

    Aimaru: Ça ne te regarde pas.

    Sasuke: Si tu le dis. Mais si tu saignes à cause du Sharingan, j'ai une idée sur ce que ça peut être, même si ça serait étonnant.

    Aimaru: (Se retourne) Alors dis moi. Est-ce que c'est ce à quoi tu pensais?

    Sasuke: O____O Je... Je n'ai jamais vu ça... Comment c'est possible???

    Aimaru: De quoi?

    Sasuke: Ton... Sharingan... Tu as... Un Mangekyō Sharingan!

    Aimaru: Et... Pourquoi dis-tu que c'est étonnant?

    Sasuke: Et bien... Comme tu le sais, il y a trois niveaux sur le Sharingan normal...

    Aimaru: Oui. Délimité par le nombre de tomoes.

    Sasuke: Et bien, il n'y avait, à la base, que deux étapes pour le Mangekyō Sharingan. Trois branches, dérivées des trois tomoes, et 6 pour l'éternel, additionnant deux Sharingans.

    Aimaru: Oui?

    Sasuke: Et bien... Tu as un Mangekyō Sharingan avec... seulement 2 branches.

    Aimaru: Vraiment?

    Sasuke: Oui...

    Aimaru: C'est formidable!

    Sasuke: Ne te réjouis pas trop vite. Moi je peux me servir du Mangekyō Sharingan n'importe quand, car j'ai aussi celui de mon frère. (Active son Mangekyō Sharingan) J'ai six branches. Je ne connais pas les effets du Mangekyō Sharingan à deux branches, mais même à trois branche, il aveugle. Il est possible que le simple fait de l'avoir activé te rende aveugle.

    Aimaru: (Désactive son Sharingan) D'accord.

    Sasuke: Sage décision. Tu es forte. En réalité, je ne voulais pas t'apprendre le Sharingan tout simplement parce que... Je ne sais pas comment l'apprendre. Il s'est déclenché tout seul, et j'ai seulement reproduis la sensation. Mais... Dis moi, Aimaru... Tu as tué ton ou ta meilleur(e) ami(e)?

    Aimaru: ...

    Sasuke: Pourquoi a tu fais ça?

    Aimaru: Parce que... Je croyais encore en Orochimaru. Et j'ai fait ce qu'il m'a demandé.

    Sasuke: Très bien. Tu as fait partie des gens qui m'ont permis de le tuer.

    Aimaru:?

    Sasuke: On peut dire que... je l'ai escroqué. (Spéciale dédicace au plus grand des escrocs, Kurosagi). J'ai fait comme si pour moi il était un grand ninja qui m'impressionnait pour qu'il m'apprenne des Jutsus. Et quand j'ai eu ce qu'il me fallait, je suis parti, après lui avoir expliqué ma façon de penser.

    Aimaru: Alors... Tu ne m'en veux pas pour avoir essayé de te tuer?

    Sasuke: Non. Mais... S'il te plait, évite de recommencer.

    Aimaru: Ano... (Euh...) Hai! (Sourit)

    Sasuke: Je vais partir, maintenant. Maintenant que tu ne veux plus me tuer, je veux voir ce que tu es capable de faire contre un adversaire de mon niveau, demain.

    Aimaru: D'accord. Mata ashita! (A demain!)

    Sasuke: Mata ashita, Aimaru-chan.


    Pendant ce temps, dans la cafétéria...

    Naruto: Franchement, c'est parfait! Rien à dire!

    Shikamaru: Alors... Tu penses que je pourrais lui offrir?

    Naruto: Bien sur! Mais... Ne le fais pas comme pour autre chose...

    Shikamaru: ?

    Naruto: Il faut qu'il ait une signification particulière, et qu'elle soit au courant.

    Shikamaru: Et si il représentait...

    Naruto: Hep! Au moins au début, il vaut mieux que ça soit un secret entre vous.

    Shikamaru: Ano... D'accord. Pour renforcer notre lien, c'est ça?

    Naruto: Sō desu. (C'est ça.)

    Shikamaru: Ok! Merci du conseil Naruto-kun!

    Naruto: Mais n'oublie pas ta promesse! Maintenant, je dois savoir faire les bagues!

    Shikamaru: C'est la raison pour laquelle je me suis arrangé avec quelqu'un de la région. Demain, on va chez un joailler.

    Naruto: Yatai! Je suis heureux! Je suis heureux, dattebayo!

    Shikamaru: (Sourit) Je m'en doutais... Et bien... On voit ça demain. Moi... (S'étire) Je vais dormir... (baille) Bonne nuit!

    Naruto: Dors bien et soit bien en forme!

    Shikamaru: Ouais, ouais... (Il monte se coucher)

    ...: Enthousiaste, le Shika...

    Naruto: J'avoue... Eh! C'est maintenant que tu rentre? Hinata est parti se coucher ya au moins une demi-heure! Tu te rends compte, Sasuke-kun?

    Sasuke: T'inquiètes pas. C'était prévu. Et je lui avais déjà souhaité une bonne nuit.

    Naruto: Et on peux savoir où t'étais?

    Sasuke: Ma chère et tendre Hinata voulait que je rétablisse des liens familiaux, comme elle a dit.

    Naruto: Avec ta cousine?

    Sasuke: Ouais... Du coup, demain, petit combat...

    Naruto: Tu comptes te donner à fond?

    Sasuke: Et bien... Je pense que ça dépendra de son niveau. Mais ça ne m'étonnerait pas. Elle maîtrise déjà le Mangekyō Sharingan... C'est carrément flippant...

    Naruto: Pourquoi ça?

    Sasuke: Elle n'a même pas poussé son Sharingan à sa limite que déjà il est Mangekyō... Elle n'as que deux branches.

    Naruto: Hé hé! Ça doit être joli!

    Sasuke: Baka desu ka. (T'es con ou quoi?) C'est surement encore plus dangereux pour elle!

    Naruto: Oh! Sasuke-kun s'intéresse à la santé de sa cousine! C'est beau!

    Sasuke: -___-"

    Naruto: Alors pourquoi tu lui passe pas la partie du Mangekyō Sharingan de Madara? Tu as bien dit qu'il ne te servait à rien, finalement! Non?

    Sasuke: Si... Je demanderais à Sakura de faire l'opération. Ce n'est pas une si mauvaise idée, après tout. Mais... Seulement après le combat de demain.

    Naruto: Comme tu veux. De toute façon, c'est tes yeux...

    Sasuke: Ouais... Bon ben moi, je vais imiter Shikamaru. Je te conseille de dormir.

    ...: Toi aussi, tu ne résisteras pas longtemps. Alors dors. T'en aura besoin, itoko-san.(Cousin)

    Sasuke: On verra, Aimaru. On verra. Ne te réjouis pas trop vite...

    Aimaru: Oh, mais non! Je ne me réjouis pas d'avoir gagné.

    Naruto: On dirait, pourtant!

    Sasuke: Shimete kudasai, Naruto-kun

    Naruto: : (

    Sasuke: Et bien puisque tu as l'air si motivée, je vais être sérieux et observer chacun de tes gestes, de telle sorte que tu ne pourras même pas me toucher.

    Aimaru: Très bien. Alors je ferais de même.

    Sasuke: Ha ha ha ha ha!

    Naruto: (Regard bizarre) "Il recommence à devenir sadique °_____°''' "

    Sasuke: On verra ça demain! Tu ne m'as jamais vu me battre, ma pauvre! Ha ha ha ha!

    Aimaru: (Sourit) Et bien nous verrons ça demain.

    Naruto: Moi aussi je vais dormir!

    Sasuke: Ouais. Bonne nuit, itoko-san!

    Aimaru: Mata ashita.


    C'est don dans cette atmosphère compétitive que tous les ninjas s'endormirent un par un, à l'exception d'un, qui, lui, était assis on ne sait où dans la forêt à caresser son chien...





    Et voilà! Alors? Qui d'après vous, va gagner? Les paris sont ouverts! Aimaru, le Sharingan allié au son, ou Sasuke, le Mangekyo Sharingan éternel, avec sa vitesse légendaire? Ce combat promet d'être joli à voir. Malheureusement, nous ne le verrons pas. (Je doute que Tokyo TV vienne chercher ses idées de hors séries dans ma fic XD) mais vous pourrez toujours la lire! Bon, d'accord. La blague est pas marrante. Mais bon, on s'en fout!


    A bientôt pour un nouveau chapitre!


    (Pix: Le mangekyo sharingan de Aimaru, par moi, bien sur.)

    2 commentaires
  • Chapitre 40: Désolation

    Yo les gens! Fanfic Naruto Space est de retour! Voici le chapitre 40! Vous m'aimez pas? Ne lisez pas ce chapitre. Il est inutile, mais j'arrête pas de parler. C'est... divertissant, et très très très très trèèèèèèès court. xD Bonne lecture!




    Kiba parlait à son chien comme si celui-ci allait lui apporter des réponses. Il savait que ce n'était pas le cas, mais parler lui faisait du bien.

    Kiba: Qu'est-ce que je dois faire? J'ai jamais été doué pour la drague...

    Auteur: Mais je te conseille de te dépêcher, parce que là, t'as plus que trois jours avant la fin de la fic.

    Kiba: Shimete kudasai... (Ta gueule...)

    Auteur: Ok, ok...

    Kiba: Je vois vraiment pas quoi faire, Akamaru. Je supporte encore de l'aider, mais en même temps, je n'arrive pas à être objectif. Et j'ai l'impression que tout ce que je lui dis, ça m'enfonce plus qu'autre chose...

    Akamaru: Wouf.

    Kiba: Tu l'as dit.

    Auteur: (Aux lecteurs) Vous avez compris ce qu'il a dit vous?

    Kiba: Mais en même temps, ça serait déloyal de lui donner de fausses indications. J'essaye d'être honnête.

    Akamaru: Wouf.

    Kiba: Ouais...

    Auteur: J'ai toujours pas compris...

    Kiba: Mais bon...

    Akamaru: Wouf, wof?

    Kiba: Bien sur, que même si je l'aime, je t'oublierai pas! Je ne suis pas un lâcheur!

    Auteur: Ah! Là, il a demandé si il l'oubliait.

    Kiba: T'es trop fort... Mais... TA GUEULE!

    Auteur: Oh là là! C'est bon... Si on peut plus rigoler...

    Kiba: Mais c'est censé être une scène dramatique, là!

    Auteur: Autant pour moi.

    Kiba: N'empêche, que pour moi, elle est importante... Je l'aime tellement...

    Auteur: Poil aux dents!

    Kiba: -____-" Elle est si belle...

    Auteur: Poil aux aisselles!

    Kiba: Elle a quelque chose que les autres ne saurait imiter...

    Auteur: ... Poil aux pieds?

    Kiba: A cause d'elle, dans ma tête, c'est tout un shmilblick!

    Auteur: (Tire la langue en signe de réflexion intense) ................ Poil à ma fic?

    Kiba: Et pourtant, je l'aime. Ça me tue. ET TOI, TA GUEULE!!!

    Auteur: °______°"

    Kiba: Qu'est-ce que je dois faire?

    Auteur: Si t'avais pas été aussi désagréable, j'aurais pu t'arranger un coup...

    Kiba: Quoi?

    Narrateur: Bon! Vous arrêtez, vous deux? J'aimerais continuer mon histoire.

    Kiba: Ben, c'est toi le narrateur, Narrateur.

    Auteur: Mais c'est moi qui écrit, donc je décide. Je disais donc... Maintenant, il va falloir passer l'argent sous la table...

    Kiba: Akamaru... Je suis désolé de te parler de tout ça. Je dois t'ennuyer...

    Akamaru: Wof!

    Kiba: Merci, Akamaru. La dernière fois, j'ai discuté avec Neji. Il disait qu'il voulait creuser un gouffre entre lui et elle... Parce qu'il l'aimait et que ça l'inquiétait...

    Akamaru: Wouf...

    Kiba: Et moi je l'ai engueulé. C'est vrai, quoi! Quand on a la chance d'être aimé par une fille comme elle, on rechigne pas!

    Auteur: Tout à fait d'accord.

    Kiba: (l'ignore finalement) Et le soir même, il veut l'accompagner chercher les pizzas... Il est pas bizarre?

    Akamaru: Wouf!

    Kiba: Mais... Ce soir là, elle arrivait encore à sourire... Maintenant, non. C'est de pire en pire...

    Auteur: Et ça va continuer si tu me fais pas confiance!

    Kiba: Mais... Quelque chose me dit que ça fait partie de mon destin, et que ça va changer... C'est vrai, j'ai de plus en plus l'impression que ma vie est écrite...

    Auteur: Non... Tu crois vraiment?

    Kiba: Si c'est le cas, j'espère qu'on m'a prévu une Happy end...

    Auteur: Euh... Je suis censé comprendre quoi?

    Kiba: Enfin... Faisons confiance à notre destin, Akamaru...

    Narrateur: Tu fais confiance à ce malade pour décider de ce qu'il va t'arriver?

    Auteur: Et il a bien raison. Ça peut rapporter gros...

    Kiba: Merci de m'avoir écouté, Akamaru. Ça fait du bien de parler. Viens. On va se coucher.

    Akamaru: Wouf!


    C'est donc serein que Kiba retourna à l'hôtel, sans encombre, mais avec l'incontestable envie de dormir que cet abruti d'auteur lui avait fait ressentir. Il s'endormit comme une masse, et ne fit que des songes préconisant le bonheur...




    Et voilà! Vous allez bien trouver un truc à dire là dessus, non? C'est naze comme chapitre xD Mais j'aime bien... Il en fallait au moins un comme ça ^^. Non, rien a voir avec les autres fics, j'en ai jamais vu où le narrateur et l'auteur discutaient entre eux et avec les personnages... Mais bon... Voilà! Et jetez vite un oeil au prochain article!

    1 commentaire
  • Chapitre 41: Le processus irréversible de.. la cécité... à vie...

    Yo les gens! Voici le nouveau chapitre! Celui là est beaucoup plus sérieux que le précédent xD Sans plus attendre, le chapitre! Bonne lecture!






    Le soleil se levait, et une douce brise soufflait sur la forêt qui bordait l'hôtel. Il n'y avait personne de debout. Personne, sauf un ninja. Un grand ninja brun aux yeux blancs et au longs cheveux. Son visage exprimait l'impatience, et en même temps, un rictus de douleur le déformait. Il avait posé sa main sur son oreille, et il regardait l'hôtel en espérant que la personne qu'il attendait allait bientôt sortir.

    Neji: Je suis arrivé au bout de cette partie de l'entraînement... J'ai beau avoir dormi, je me sens épuisé... Naruto... Est-ce qu'à chaque fois que tu t'entraines pour un nouveau Jutsu tu es dans cet état?


    Il retira la main de son oreille, et releva la tête. Un bref sourire se peint sur son visage, puis disparut à cause de la douleur. Mais il était fier. Il avait réussi quelque chose non pas parce qu'il était un génie, mais parce qu'il s'était entrainé. Il repensa à Rock Lee qui s'entrainait sans relâche depuis qu'il le connaissait dans le seul but de l'égaler. En fait, Neji était jaloux de lui. Mais maintenant, il ne l'était plus. Il était heureux, fier, fatigué, mais pas jaloux. Il serra le poing devant lui dans un geste signifiant qu'il avait réussit.

    Neji: (Chuchote) Yosh... Continue à m'apprendre, et je deviendrais invincible...

    Aimaru sortit enfin, ce qui le ravit.

    Neji: (Doucement) Viens. Je suis là.

    Aimaru: (Lève la tête vers lui et se rapproche) Ohayo gozaimasu, Neji-san.

    Neji: Ohayo gozaimasu. J'ai aiguisé mes tympans avec le chakra, comme tu me l'as dit. Qu'est ce que je dois faire, maintenant?

    Aimaru: Changer la dose naturelle de chakra qui passe dans ton oreille. Comme tu le sais, le chakra circule dans l'ensemble du corps. Mais un dosage précis augmente les capacités. C'est la même chose pour l'ouïe. Si tu dois forcer le chakra continuellement, tu ne pourras pas te concentrer sur le reste. Donc, tant que ton corps n'est pas habitué a conserver la même dose de chakra, il faudra que tu te concentre. A force, ça devient naturel, comme pour toi lorsque tu actives le Byakugan.

    Neji: C'est aussi simple que ça?

    Aimaru: Simple, mais long. Gambatte (Bonne chance).

    Neji: Sō ka... (Je vois...)

    Aimaru: Bon. Je vais me préparer.

    Neji: Pour?

    Aimaru: Mon cousin et moi allons nous battre.

    Neji: Ah? Et c'est toi qui me souhaite bonne chance?

    Aimaru: Il est si fort que cela?

    Neji: Pour tuer Orochimaru, il fallait être vraiment fort. Il l'a dominé dans un monde qu'il avait lui même créé.

    Aimaru: Impressionnant...

    Neji: Il a pris le Mangekyō Sharingan de son frère, et s'en ai servi pour voler celui de Madara.

    Aimaru: Vraiment?

    Neji: Oui. Il possédait le sceau maudit. Il était aussi le créateur de la team Hebi, ensuite rebaptisée Taka, avec de redoutables équipiers. Suigetsu, un des élèves de Momochi Zabuza, Karin, gardienne d'une prison d'expériences d'Orochimaru, et Jūgo, qui est la base même du sceau maudit. Il s'est arrangé pour les mettre tous de son côté.

    Aimaru: ...

    Neji: Alors oui, il est plutôt fort.

    Aimaru: Mais dans ce cas, pourquoi n'a-t-il pas pu me battre plus tôt?

    Neji: Maintenant que tu a commencé à te réconcilier avec lui, indéniablement, tu développes des sentiments pour lui. Lui aussi, bien sur. Mais... Son avantage est qu'il fait abstraction de ses sentiments lorsqu'il se bat. Tu ne le verras jamais exprimer quoi que se soit, à part de la pitié si son adversaire est vraiment plus faible que lui, ou des sourires et rires d'amusement.

    Aimaru: C'est... inhumain...

    Neji: Non. C'est ninja. En principe, c'est notre devoir en tant que ninja.

    Aimaru: Je ne suis pas d'accord. Un ninja est aussi un être humain. Ses sentiments n'ont rien qui mérite qu'on les caches.

    Neji: Mais il le faut.

    Aimaru: Non! Cela reviendrait à les abandonner! Et je me suis jurée de ne jamais abandonner!

    Neji: Tu parles comme Naruto.

    Aimaru: Alors Naruto est un homme admirable. Toi, tu es... Un lâche.

    Son c½ur se serra en entendant ces mots. Il ne voulait pas l'accepter, mais si, c'était vraiment ce qu'elle pensait de lui. Et peut-être n'avait elle pas complètement tort. Il baissa les yeux, puis se retourna pour s'éloigner d'un pas lent et fatigué.

    Neji: Ja mata ne. (A bientôt)

    Aimaru le regarda partir, et, sans qu'elle sache pourquoi, elle n'avait plus vraiment envie d'aller se battre. Mais elle entendit le bruit d'un mouvement à sa droite. D'un geste rapide, elle sortit un kunai et para celui qui allait s'enfoncer dans son cou.

    Aimaru: Tu es trop bruyant, Sasuke-kun.

    Sasuke: (Sourit) Bien sur.

    Aimaru: (S'écarte d'un bond) Mais tu es rapide.

    Sasuke: Je sais.

    Aimaru: (Ferme les yeux et lève l'index et le majeur) Sharingan. (Rouvre les yeux) Sasuke?

    Sasuke: (Arrive par derrière) Attention!

    Aimaru: (Saute en arrière au dessus de Sasuke) Tiens! (Lance des shurikens)

    Sasuke: Oh non! (Se prends tous les shurikens au visage)

    (Pouf)

    Aimaru: Uh? Kawarimi no Jutsu (Technique de substitution)?

    Sasuke: (Encore derrière elle) Hai! (Tends son katana pour la frapper)

    Aimaru: Non! Ça ne marchera pas! (Envoie un ultrason) Tu es trop près pour l'éviter!

    Sasuke: (Ne peut plus bouger le bras) Hum. Bien joué. Mais c'est inutile. (re-bouge le bras) J'ai un trop grand contrôle sur mon cerveau.

    Aimaru: Hm... Vraiment. Ninpo, Makinami no J...

    Sasuke: Je vais croire que tu ne connais pas d'autre techniques!

    Aimaru: Attends un peu pour... (s'écroule) Argh! Mes yeux! Je ne vois plus rien!

    Sasuke: (S'approche, méfiant) Qu'est-ce qu'il se passe?

    Aimaru: Je... Je ne sais pas... C'est tout blanc!

    Sasuke se rapprocha encore de sa cousine jusqu'à voir son ½il gauche. Une fois de plus, il fut surpris. Elle avait bien son Sharingan activé, mais il était presque aussi blanc que l'½il lui même. Il la prit et la posa, en position allongée, sur ses épaules, puis repartit en courant vers l'hôtel.

    Lorsqu'il arriva, il chercha Sakura et lui expliqua la situation. Sakura regarda elle aussi. Un rictus de dégoût se peignit sur ces lèvres, et son regard se fit inquiet.

    Sasuke: Alors?

    Sakura: Je... C'est difficile à dire... On dirait que son Sharingan lui même est aveugle...

    Sasuke: Ce serait à cause du Mangekyō Sharingan?

    Sakura: C'est possible. Je pense que le simple fait de l'avoir, sans le vouloir, activé hier, aurait pu déclencher le processus irréversible de... la cécité à vie...

    Aimaru: Quoi??? Je... Je vais rester aveugle pour le restant de mes jours?

    Sakura: Je... Je crains que... oui... Gomen nasai. (Désolée.)

    Sasuke:Ē to... Ē to... (Hésitation) Je... Enfin... Si tu veux bien effectuer l'opération, je... Je pourrais lui donner de nouveaux yeux...

    Aimaru: Vraiment?

    Sakura: D'accord. Mais... Tu comptes les trouver où, ces yeux?

    Sasuke: Je les ai déjà. Ce sont ceux de... Uchiha Madara...

    Sakura: Tu vas lui donner un... Un Mangekyō Sharingan éternel?

    Sasuke: Elle l'a mérité. Son Sharingan est à lui seul une preuve qu'elle en est digne.

    Sakura: Bon... Très bien. Où... sont ils?

    Sasuke: Dans les miens.

    Aimaru: Attendez!

    Sakura: Qu'y a-t-il? Tu ne veux pas ce sharingan?

    Aimaru: Ce n'est pas ça... Mais... Ne me remplacez que l'½il gauche, s'il vous plaît.

    Sakura: Vraiment? Nan de? (Pourquoi?)

    Aimaru: J'y tiens.

    Sakura: Sō ka... Puisque tu insistes. Tu es prêt, Sasuke?

    Sasuke: Oui. (Active le Mangekyō Sharingan de Madara)

    Sakura: De toute façon, il ne te vas pas...


    L'opération se passa sans soucis. Aimaru pouvait à nouveau voir, et elle sentait un nouveau pouvoir en elle. Mais les yeux blancs de Neji avaient vu toute la scène, et il se posait une question. Il ne pouvait pas se retenir de la poser. Il fallait qu'il lui pose. Il marcha donc jusqu'à l'hôtel sans lâcher la rousse des yeux, et bientôt, il se retrouva en face d'elle...





    Et voilà! La suite au prochain chapitre! Votre avis est, comme d'habitude, le bienvenu.

    1 commentaire
  • Chapitre 42: Qu'est-ce que tu es???

    Ohayo gozaimasu! (Et oui, c'est encore le matin, même à 11 heures...) Voici le chapitre 42! Le secret d'Aimaru! Bonne lecture!!!





    Neji se rapprochait d'elle, et elle comprit à son regard qu'elle allait devoir révéler quelque chose. Il lui posa la question qui lui brulait les lèvres.

    Neji: Qu'est-ce qu'il y a avec ton ½il droit?

    Aimaru: Qu'est-ce... Qu'est-ce que tu veux dire?

    Neji: Ne me prends pas pour un imbécile.

    Aimaru: Bon... D'accord. Regarde. (Elle lève sa mèche de cheveux)

    Neji: N... Nan des ka... (Qu'est-ce que c'est que ça?)


    Une cicatrice ornait son ½il droit. Le blanc de l'½il était légèrement plus sombre que celui de son ½il gauche, mais ce n'était pas ça qui avait frappé Neji. Elle avait, en fait, deux iris et deux pupilles, tout cela dans le même ½il.

    Neji: Mais... Qu'est-ce que tu es???

    Aimaru: C'est pour cela que je voulais le cacher.

    Neji: Mais... Ce n'est pas... Naturel!

    Aimaru: Non. En effet.

    Neji: C... Comment c'est arrivé?

    Aimaru: C'est... C'est arrivé lors de l'attaque du quartier Uchiha. Lorsque Itachi m'a frappé l'½il avec son kunai. En fait... Mon ½il n'a pas réellement... cicatrisé. Il s'est... reformé. Mais il n'a jamais cicatrisé. Les premières personnes qui ont vu ça m'ont regardé comme si j'étais un monstre, comme toi tu viens de le faire.

    Neji: Oh... Gomen nasai (excuse moi).

    Aimaru: On s'y fait. Je veux pas de tes excuses.

    Neji: Mais... Est-ce que tu sais... comment c'est arrivé?

    Aimaru: ... Oui... C'est... Orochimaru. Il a voulu me soigner, m'a-t-il dit. Il m'a fait subir un certain nombre d'examens... Et puis... Un jour, mon ½il a vu. Orochimaru avait l'air content. Et puis j'ai senti quelque chose bouger dans mon ½il...

    Neji: Tu veux dire que cet ½il... N'est pas vraiment à toi?

    Aimaru: Je suppose que c'est cela.

    Neji: On a tous un secret qu'on ne veux révéler à personne. Quelque chose qui nous pèse.

    Aimaru: Alors... Qu'est-ce que c'est le tien?

    Neji: Tu connais surement l'histoire de la famille Hyuga.

    Aimaru: Pas vraiment, non.

    Neji: Et bien... Mon père est né le même jour que mon oncle. Seulement, étant sortit en deuxième, l'ainé était son frère. Et leurs parents ont pris une décision. Comme ils ne devaient avoir qu'un seul héritier, ce serait l'ainé, et le cadet devait le protéger. C'est ainsi qu'un sceau maudit, celui de l'oiseau en cage, fut apposé sur le front de mon père. Il permettait un contrôle total par mon oncle, car au moindre danger, à la moindre suspicion de jalousie ou quoi que ce soit qui y ressembla, il pouvait détruire des cellules du cerveau de mon père.

    Aimaru: Pourquoi une telle chose a-t-elle été instaurée?

    Neji: Pour nous montrer l'importance du destin. Dès la naissance, mon père était prédestiné à mourir pour son frère. Dès la naissance, moi même, j'ai été destiné à protéger ma cousine, au prix de ma vie si nécessaire. (Il relève son bandeau) Et j'ai été prédestiné à recevoir ce sceau, qui est maintenant apposé depuis près de 14 ans.

    Aimaru: C'est cela, ton secret?

    Neji: En tout cas, c'en est une partie.

    Aimaru: Et... Ton père est vraiment mort pour sauver son frère?

    Neji: ... Oui...

    Aimaru: "Alors c'était ça..."

    Neji: ?

    Aimaru: "Je me demandais ce que c'était, mais maintenant... Je le sais..."

    Neji: De quoi est-ce que tu parles?

    -----
    Flashback
    -----

    "Qu'est-ce que la vie a pu lui faire pour qu'il soit dans un état pire que le mien?"

    -----
    Fin du flashback
    -----

    Aimaru: Je... J'ai dit quelque chose?

    Neji: Non. Mais tu...

    Aimaru: Alors tu maîtrises enfin la technique!

    Neji: On ne parle pas de ça, là.

    Aimaru: Et bien, oui, je me suis posé des questions sur toi. Et tu m'a répondu.

    Neji: Et je peux savoir à quoi j'ai répondu?

    Aimaru: Ē to... En fait... Je me demandais à quel point ta vie avait put être dure...

    Neji: Alors permets-moi de te dire que tu n'as rien vu. Car ma vie ne s'arrête pas à ça.

    Aimaru: Hyuga-san...

    Neji: Mais je n'ai pas besoin d'être plaint. Je hais la pitié presque autant que les gens qui me regardent en en éprouvant.

    Aimaru: Hyuga-san!

    Neji: ?

    Aimaru: Si tu ne veux pas être plaint... La meilleure solution est de tuer tout ceux qui entendrons ton histoire.

    Neji: Que veux tu dire?

    Aimaru: A tu déjà ressentit, la pitié?

    Neji: ...

    Aimaru: Lorsque tu à l'impression que le seul moyen de soutenir l'autre, c'est de pleurer à sa place.

    Neji: ...

    Aimaru: Lorsque tu sens que c'est un mal plus grand que le tien qui ronge celui qui est en face de toi. Lorsque tu veux le serrer dans tes bras pour le réconforter! Lorsque tu serais prêt à tout pour qu'il retrouve le sourire? Tout ça parce que sa souffrance te fait mal à toi aussi?

    Neji: Non.

    Aimaru: Et bien moi, c'est ce que je ressens. Et je sais pas ce qu'il fait que c'est aussi fort, je sais pas pourquoi je veux absolument te voir sourire encore, mais je souhaite le revoir, ce sourire que j'ai vu hier.

    Neji: Et bien... Il va falloir t'accrocher. Parce que c'était la première fois que je souriais depuis plusieurs années, et je pense que ça ne va pas se reproduire de si tôt. (Remet son bandeau en place, se retourne et s'éloigne)

    Aimaru: ...

    Neji: Eh! Kizuatome-san!

    Aimaru: (Lève la tête) Hai?

    Neji: Va voir Sakura, elle saura surement quoi faire.

    Aimaru: De quoi est-ce que tu parles?

    Neji: Ton ½il. Si ya une personne dans ce foutu monde ninja qui peut te soigner, c'est elle.

    Aimaru: Je... Je ne sais pas...

    Neji: Et puis sinon, continue ta vie avec ta mèche de cheveux comme seule garantie. (Il s'éloigne)

    Aimaru: "Il n'a peut-être pas tort..."


    Et voilà! Pour ceux qui n'avaient pas encore compris, Neji va se retrouver avec Aimaru, hein, c'est cousu de fil bleu à pois verts. (Oui oui, c'est ça, l'expression U_U) Alors? Vous attendiez vous à un troisième oeil incorporé dans l'oeil droit d'Aimaru ou même à quelque chose dans le genre? Moi, non. xD Nan, sérieux, je l'ai découvert en écrivant le chapitre! J'avais eu d'autres idées, genre à la place de l'oeil un trou avec une lumière rouge au fond, ou des trucs comme ça, mais c'est celle là qui m'a paru la meilleure. Vous en pensez quoi vous?


    Merci d'avoir lu jusqu'ici! Plus que quelques chapitres avant la prochaine fic!


    (Pix: De moi, comme vous pourrez l'avoir compris ^^ L'oeil droit d'Aimaru, aux crayons à papier HB, 2B, 5B et 6B)

    1 commentaire
  • Chapitre 43: Premières leçons de joaillerie...

    Yo everybody! Voici le nouveau chapitre! (Je le met vite, sinon Reiko-chan va me tuer...)


    Pendant ce temps, en plein milieu de la ville voisine...

    Shikamaru: Naruto-kun, voici le joaillier qui va nous prêter le matériel.

    Naruto: Ouah! C'est vraiment classe, ici! Merci beaucoup, okina-san (vieil homme, terme respectueux)!

    Joailler: Avec plaisir. C'est toujours un plaisir d'aider les ninjas de Konoha!

    Shikamaru: Comme tu le sais, manipuler les ombres m'aide beaucoup pour fabriquer des bagues. Mais toi, tu devras te débrouiller avec les outils communs.

    Naruto: Hai!

    Shikamaru: Ano... Commençons par le commencement. La base d'une bague, c'est un anneau.

    Naruto: Un anneau...

    Shikamaru: Une fois qu'on a l'anneau, on peut le graver, rajouter des pierres, etc.

    Naruto: Le graver ou rajouter des pierres...

    Shikamaru: Pour faire l'anneau, on va pas s'embêter la vie. Tu connais la taille de doigt d'Ino?

    Naruto: Ano... Ē to... Ē to...

    Shikamaru: 21.

    Naruto: Comment tu sais ça?

    Shikamaru: C'est ma meilleure amie. Donc on va prendre le moule qui fait la taille 21.

    Naruto: Ok.

    Shikamaru: ...

    Naruto: :)

    Shikamaru: ...

    Naruto: :)

    Shikamaru: Bon tu vas le chercher?

    Naruto: Hein? A oui! Bien sur! Ano... Il est où?

    Shikamaru: Va demander au joaillier.

    Naruto: Okina-san?

    Joaillier: Irasshaimase! (Bienvenue / Vous désirez quelque chose?)

    Naruto: Je voudrais le moule pour les anneaux de taille 21.

    Joaillier: Bien sur. Dōzo (Je vous en prie). (Il lui donne le moule)

    Naruto: Dōmo arigatō.

    Joaillier: (Salue) Gambatte!

    Naruto: (Retourne voir Shikamaru) Je l'ai!

    Shikamaru: -_____-oO zzz

    Naruto: Shikamaru!!!!!!!!

    Shikamaru: (Se réveille) Hm?

    Naruto: C'est bon, je l'ai.

    Shikamaru: Hn? Ah, oui. D'accord. Alors... Il faut fondre le métal dans le récipient, ici, et après, le verser dans le moule...




    Pendant ce temps, Tenten était en train de bronzer, tranquillement.

    Tenten: "Finalement, c'est pas si mal, d'être en vacances, même toute seule..."

    ...: Eh! Tenten!

    Tenten: (Ouvre les yeux) Hein? Ah! Salut, Kiba!

    Kiba: Tu vas bien?

    Tenten: Ouais. Et toi?

    Kiba: Ouais, ouais.

    Tenten: Tu voulais quelque chose en particulier ou juste discuter, comme ça?

    Kiba: Non. J'avais un truc à te dire. "A ouais??????"

    Auteur: T'inquiètes, laisse faire!

    Tenten: A oui?

    Kiba: Ben en fait... "Non! J'ai rien a dire!" Je voulais te demander si...

    Tenten: ... Si?

    Kiba: ... Quelqu'un t'avait déjà complimenté sur tes yeux?

    Tenten: Ē to... Non... Pas vraiment...

    Kiba: Tu es sérieuse?

    Tenten: Oui, pourquoi?

    Kiba: Je sais pas, ça me surprend.

    Tenten: Toi tu les trouves comment?

    Kiba: Ben... Plutôt jolis...

    Tenten: Sur une échelle de 1 a 10?

    Kiba: 6... 7... 8... 9 et demi...

    Tenten: Tant que ça?

    Kiba: Faut croire que oui. "Tu me fais peur, là! Je passe pour un gros gamin!"

    Auteur: Mais non.

    Tenten: Je... (rougit) Arigatō... Ça me fais vraiment plaisir que tu me dises ça.

    Kiba: Ben... Avec plaisir... " O____________________O''''''''' What the f*** ??????????"

    Tenten: Dis moi... Tu as quelque chose de spécial à faire, ce soir?

    Kiba: Euh... C'est...

    Tenten: On peut pas dire que ça soit un rencard, c'est juste que je m'ennuie un peu le soir, étant donné que toutes les filles sont avec leur mecs...

    Kiba: Et Aimaru?

    Tenten: Elle me plait pas particulièrement, si tu vois ce que je veux dire.

    Kiba: D'accord d'accord... Et ben... Dans ce cas, ça me vas.

    Tenten: Parfait! Alors à ce soir!
















    Et voiiiiiilaaaaaa!!!!!!!! (Ouf! Je suis vivant) N'hésitez pas a donner votre avis, machin, et toutes les formules habituelles.

    A plus, les gens!

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique