• Chapitre 12: 到着そして疑い (Tōchiyaku Soshite Utagai = Arrivée et Soupçons)

    Yo everybody! Voici le chapitre 12 de cette fic, que j'aime de plus en plus écrire ^^
    J'ai récemment pris une grave décision, dont vous vous rendrez surement compte vous-même.

    Je vous laisse découvrir la suite! Bonne lecture!



    "La route est longue...
    -Tu croyais quoi, Johan? C'est à Paris, qu'on va.
    -Non, jure, plaisanta-t-il! J'avais pas capté!
    -Je dis juste que c'est normal de trouver la route longue...
    -Vous m'en voudrez pas si je fais autre chose, alors?
    -Non, t'inquiètes."

    Il ouvrit son sac, et fouilla un peu. Il eut une hésitation. Était-ce une bonne idée?Allaient-ils remarquer quelque chose? Tant pis, il prendrait le risque. Il vérifia que la route avait l'air à peu prêt plate. C'était une autoroute bien entretenue, donc, techniquement, ça irait surement. Il ouvrit son manga et aiguisa un crayon, avant de commencer à dessiner.


    Pendant ce temps, plus loin dans la forêt...

    Gōryoku: Pourquoi il est pas revenu avec nous?

    Naruto: L'équipe de Sasuke en auront plus besoin que nous.

    Gōryoku: Qu'en sais-tu?

    Naruto: Johan l'a dit. On ne peut pas prendre le risque de faire échouer la mission.

    Seishun: Alors tant qu'on ne sera pas arrivé, il continuera à user ton chakra?

    Naruto: Oui. Je continuerais à lui prêter la technique jusqu'à ce qu'on arrive.

    Gōryoku: Tout ça pour un débutant...

    Uindoko: Tu n'as aucune idée de qui il est. Ne le juge pas.

    Gōryoku: Parce que tu le connais, toi, peut-être?

    Uindoko: Mieux que toi, en tout cas, qui n'essaie même pas de le comprendre... T'es vraiment stupide, en fait!

    Gōryoku: (s'arrête) Pardon???

    Naruto: (Sourit) Continue à avancer, Gōryoku-kun. Uindoko, c'est pas ce que j'appelle un bon esprit d'équipe. Ceux qui laissent tomber leurs amis sont...

    Uindoko: Pires que des moins que rien, je sais. Mais premièrement, ce n'est pas mon ami, et deuxièmement, ça m'empêchera pas de pas le sauver. C'est promis.

    Seishun: Uindoko-chan...

    Gōryoku: (Baisse les yeux) "Alors comme ça je suis pas ton ami... Très bien. Seishun la soutien, Naruto ne la contredit pas... Ils se débrouilleront sans moi." (Se téléporte)

    Uindoko: Hein? Gōryoku-san?

    Seishun: Où il est passé?

    Uindoko: Otōsensei! Gōryoku s'est téléporté!

    Naruto: Il est incorrigible... Avancez, je le rejoins.

    (Pouf)



    Il laissa le reste du chapitre se dessiner tout seul, et lut. Quelques cellules après, l'histoire revenait sur Sasuke et son équipe. Après quelques modifications, il ferma son manga, rangea son crayon, et prit sa PSP, pour y insérer Final Fantasy VII: Crisis Core. Après une demi-heure de jeu, il se décida à la ranger. Il ferma les yeux, et s'endormit.

    Il les rouvrit, et constata que tout le monde était en train de se remettre en route. Il se rappela rapidement de la fin du chapitre précédent, et, après avoir malaxé un peu de chakra et l'avoir envoyé dans ses jambes, il les suivit. En route, il accéléra un peu pour se placer à côté de Sasuke.

    Johan: Gōryoku s'est enfui.

    Sasuke: (Hausse un sourcil) Comment ça?

    Johan: Il s'est vexé quand Uindoko lui a dit clairement qu'elle avait compris qu'il était un imbécile... Il a décidé qu'ils se débrouilleraient sans lui.

    Sasuke: (Secoue la tête) Il n'en fait vraiment qu'à sa tête... Quelle immaturité... Pourquoi Naruto ne m'a rien dit?

    Johan: Il vient de le faire à l'instant.

    Sakura: (S'arrête) Mais comment tu fais pour savoir ces trucs???

    Johan: ... Je le sais, c'est tout.

    Sasuke: C'est vrai que ça m'intrigue... Mais on ne peut rien y faire, n'est-ce pas?

    Johan: Non, en effet. Enfin... Peut-être qu'un jour, vous serez à même de l'entendre... Pour l'instant, c'est pas le cas.

    Shikamaru: Dis tout de suite qu'on est pas assez intelligents...

    Sakura: Soit sympa, il m'a sauvé la vie, quand même.

    Johan: Ce n'est pas une histoire d'intelligence... Je dirais que c'est une histoire d'imagination.

    Aimaru: Si tu pouvais éviter de parler d'imagination... J'ai encore mal à l'œil.

    Johan: Désolé...


    Un peu plus tard, Sasuke s'arrêta et dit à Johan de monter sur ses épaules. Johan le regarda avec un air interrogateur.

    Sasuke: Tu commences à fatiguer, et tu ralentis. On peut pas se le permettre. Monte, et dort.

    Johan: ... Très bien...

    Il monta et ferma les yeux. Dormir? Enfin? Ça commençait à lui manquer. Il ne tarda pas à se laisser rattraper par le sommeil, qui ne put être distancé même par la vitesse de Sasuke. Ça y était. Il dormait. Il rêvait, même... Une sorte de film à la troisième personne...


    Il y avait un homme en blouse blanche, avec des lunettes et le crâne un peu dégarni, qui parlait à une dame, plutôt jeune, avec un petit garçon qui s'appuyait sur sa jambe. Il entendait ce que disait l'homme.

    "Je crois bien qu'il est psychotique. Il à l'air prédisposé à de la schizophrénie...
    -Vous... Vous en êtes sur?
    -Malheureusement, il y a très peu de chances pour qu'il ne le soit pas... D'habitude, les gens ont le cerveau droit tyrannisé par le cerveau gauche. Le cerveau droit, qui fonctionne uniquement sur les émotions et l'imagination, est sans arrêt rappelé à l'ordre par le gauche. Chez lui, le cerveau gauche ne filtre plus rien. Il pense et imagine, mais comme le cerveau gauche ne le raisonne pas, il va jusqu'à voir certaines choses qu'il imagine. Ça peut être embêtant, vous risquez de le voir parler tout seul à haute voix, ou vous présenter un ami imaginaire, mais... Il faudra passer au dessus...
    -Et il n'y a pas de chances de le guérir?
    -Les médicaments ne feraient qu'empêcher son cerveau droit de fonctionner correctement... Cependant, grâce à cette maladie, il développera certainement certaines aptitudes, notamment dans la logique, ou dans l'art.
    -Mais... Normalement, ça n'arrive pas qu'à l'adolescence, ou plus tard encore?
    -Il peut arriver que la schizophrénie se déclare plus tôt encore... C'est rare, mais ça arrive...
    -... Mais... Comment ça a put arriver? Il n'a aucun parent, proche ou éloigné, qui soit schizophrène!
    -Est-ce que... vous avez eu une grippe, ou une maladie pendant votre grossesse?
    -Oui, j'avais attrapé la grippe... Mais ça n'a rien à voir, si?
    -Le système immunitaire sécrète de manière exponentielle une toxine, les cytokines, pour lutter contre l'infection. Cette toxine joue aussi un rôle important dans le développement du cerveau. Et dans la grossesse, il est possible qu'elle trouble le développement normal du cerveau du foetus...
    -... Très bien... Merci, monsieur...
    -Maman, je suis malade?
    -... Ce n'est pas grave, chéri...
    -Oh... Alors je vais quand même aller à l'école demain?"

    Il se réveilla sur cette phrase, avec une vague impression de déjà vu... Il secoua la tête, et constata que le soleil était levé. Il toussa, et se leva. Sasuke avait du le poser sur le sol. C'était la pause "Besoins naturels". Shikamaru était allongé, le ventre vers le sol, et les paumes sur le sol. Johan mit un petit moment à réaliser qu'il faisait des pompes. Ça le fit sourire. Shikamaru faisait du sport? En fait, ça n'avait rien d'étonnant. Il était ninja, quand même.

    Aimaru était assise un peu plus loin, les yeux fermés, comme concentrée sur quelque chose qui échappait à tout le monde. Neji faisait un peu de Taishi, en attendant que tout le monde ne revienne. Il ne manquait que Sakura et Sasuke.

    Johan:"Cette partie n'est pas dessinée dans le manga... Je peux le faire..."

    Aimaru: "Tiens? Je l'ai entendu penser..."

    Johan: "Aimaru, je sais que tu m'entends. J'aimerais te parler seul à seul."

    Neji: "Qu'est-ce qu'il veut?"

    Aimaru: "... Je vais y aller. Ne nous suis pas."

    Neji: "... Ok"


    Johan se leva, et marcha un peu, à l'écart.


    Shikamaru: Où il va?

    Aimaru: Attends, je le suis.

    Shikamaru: Ok. Fait gaffe, on sait jamais.


    Elle se leva, et le suivit. Lorsqu'elle eut estimé la distance assez lointaine pour ne pas que Neji les entende, elle le fit savoir à Johan.

    Aimaru: Alors, tu voulais me dire quoi?

    Johan: Je vais te confier mon secret. Mais tu ne dois le dire à personne. Ils ne comprendraient pas.

    Aimaru: Pourquoi ça?

    Johan: C'est quelque-chose de difficile à admettre...

    Aimaru: On verra bien. Alors?

    Johan: ... Vous êtes tous mes personnages.

    Aimaru: ... Et?

    Johan: Vous êtes dans un manga. Moi je dessine le manga. Et dès que je m'endors, je me retrouve dans votre monde avec vous.

    Aimaru: ... Et tu voudrais que j'avale ça?

    Johan: Il n'y a qu'une autre personne qui soit au courant.

    Aimaru: Et en quoi serait-ce mieux pour moi?

    Johan: C'est Uindoko.

    Aimaru: ... Donc c'est bien la vérité...

    Johan: Oui.

    Aimaru: ... C'est vrai que ça expliquerait bien des choses... Comme ta connaissance de chaque personnage... Mais ça veut aussi dire que c'est à cause de toi qu'il y avait un piège, la dernière fois.

    Johan: Non... Il y a quelques choses bizarres avec ce manga... Je ne dessine qu'une page par chapitre, le reste se fait tout seul. Bien sur je peux le modifier, et c'est ce que j'ai fais. Normalement, c'était Neji qui devait la sauver. Mais... Je me suis arrangé pour que ce soit moi.

    Aimaru: Et manipulateur avec ça...

    Johan: Il fallait que je gagne votre confiance. Je peux vraiment vous aider.

    Aimaru: Et pourquoi tu m'as mise au courant?

    Johan: L'idée de mentir continuellement à tout le monde ne me plait pas. Je compte tout révéler à chacun, mais... Progressivement, lorsqu'ils seront capables de l'entendre.

    Aimaru: ... Très bien. Je ne dirais rien. Mais je t'ai à l'œil.

    Johan: (sourit) Je sais.

    Il estima le temps qu'ils avaient passé à discuter par rapport au manga, et, comme d'habitude, la synchronisation était parfaite.

    Johan: Il faut qu'on rentre. Uindoko et Seishun arrivent.

    Aimaru: Seuls???

    Johan: Ne t'inquiètes pas.


    Il revinrent là d'où ils étaient partis, et constatèrent que Sasuke et Sakura étaient revenus. Sasuke semblait s'impatienter, plus encore que le reste de l'équipe.

    Sasuke: On perd du temps, là. On doit avancer. On est presque arrivés.

    Johan: Non. Il faut attendre encore un peu.

    Aimaru: Apparemment, Uindoko et Seishun arrivent.

    Uindoko: (Arrive, un peu paniquée) Sasuke-sensei! Gōryoku s'est enfui!

    Johan: Il le sait déjà.

    Uindoko: Ah bon? Ah... D'accord.

    Seishun: Naruto-sensei nous a dit de continuer et de venir vous aider.

    Sasuke: Hm...

    Johan: On peut y aller, maintenant.

    Sasuke: Dans quelques kilomètres, nous seront assez près pour que Neji puisse vérifier nos informations. Si celles-ci se révèlent exactes, il faudra pénétrer dans le bâtiment sans nous faire remarquer, et trouver des preuves, pour éviter une guerre. Si ce n'est pas un nouveau plan de ce qu'il reste de l'Akatsuki, comme le prétend Johan... Il faut s'attendre au pire.

    Shikamaru: Je suis d'accord. Mais il n'est pas impossible que nous soyons les seuls intéressés par ces gens. Si ce n'est pas l'Akatsuki, et qu'ils possèdent bien ce dōjutsu, ils les intéresseront surement. Si quelqu'un voit ou entends quelque-chose de suspect, il doit immédiatement prévenir les autres.

    Sasuke: Compris?

    Uindoko: Attendez! Quel dōjutsu?


    Aimaru baissa imperceptiblement les yeux. Personne n'osa le dire, préférant laisser cette responsabilité au chef d'équipe: Sasuke. Celui-ci était d'ailleurs un peu hésitant. Ce dōjutsu méritait d'être classé secret défense, et Kinjutsu (Technique interdite), vu son pouvoir. De plus, Aimaru avait l'air de ne pas souhaiter que son secret soit dévoilé. Mais en même temps... Il leur fallait être en mesure de se protéger, et s'ils ne savaient pas de quoi, ils ne pourraient certainement pas le faire. Prendre des décisions aussi importante... C'était aussi cela, accepter d'être chef. Il lui fallait prendre la décision et en assumer la responsabilité. Et il préférait être responsable de l'ébruitement de l'existence d'une telle technique plutôt que de la mort de Chunins de moins de 18 ans.

    Sasuke: Le Menoyukai. Il permet de créer des choses à partir de l'imagination, comme des monstres, ou simplement du chakra.

    Seishun: Et il peut créer... Quelqu'un qui peut voir l'avenir?

    Uindoko: Seishun!

    Sakura: Oui, ça expliquerait tout!

    Neji: Possible...

    Shikamaru: Je n'y avais pas pensé...

    Sasuke: Johan, tant que nous ne sommes pas sur de quoi que ce soit, considère-toi comme arrêté. Désolé, mais je vais devoir sceller momentanément ta conscience... Kamen Riyōshin no Fuinjutsu! (Technique de sceau de la Conscience Masquée!)




    Et là, c'est le moment parfait pour couper! Oui oui, je sais. Vous vous dites "Mais non! On veut voir ce qui va se passer!" Et moi, sadique et sans gène comme je suis, je vous répondrais "Et ben faut attendre! Maintenant, il faut éteindre la lumière et fermer vos yeux: le marchand de sable vas passer!"

    (SBAFFFFFFFFF)

    Ok, j'ai compris, je me grouille d'écrire le chapitre suivant >_<

    Pix: Pochette de Final Fantasy VII: Crisis Core (Le jeu auquel Johan à joué dans la voiture, avant de se lancer dans son chapitre x) )
    Chapitre 12: 到着そして疑い (Tōchiyaku Soshite Utagai = Arrivée et  Soupçons)

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :