• Chapitre 11: 着らの熟練 (Chakura no jukuren = Maitrise du chakra)

    Yo! Et non, vous ne rêvez pas, ceci est bien un nouveau chapitre! Il ne fait que 4 pages, mais c'en est un! Et oui, il m'arrive d'écrire rapidement (desfois >_<). Alors sans plus attendre, voici le chapitre!

    Bonne lecture, Mina-chan!




    Johan était dans cet état où seuls ses jambes, ses yeux, et un peu ses abdos travaillaient. Il ne pensait pas, il respirait à peine, mais au moins, il courait, vite, et de manière presque aussi fluide que les autres. Ces pilules nourrissantes étaient... terribles. Il savait qu'elles fournissaient un apport d'énergie impressionnant, mais tant qu'on n'en a pas mangé une, on ne peut pas comprendre l'effet que ça fait dans le corps, comme une dose énorme d'énergie pure, repoussant les limites psychologiques qu'on peut se poser parfois, et qu'on a, d'ailleurs, tendance à se poser, malgré notre potentiel. (Mais ce n'est que mon humble avis.)

    Toujours est-il que s'il en avait prit conscience dans les cinq premières minutes, il l'avait à présent complètement oublié, tout comme le reste, et ce n'était pas si mal ainsi. Ils s'arrêtèrent, et firent une pause, puisque même la nourriture des pilules doivent être digérées, et le reste rejeté. Il en profita pour faire le point sur sa situation.

    Il avait gagné la confiance des ANBU, enfin, en partie, du moins, lorsqu'il avait sauvé Sakura. Il avait révélé l'existence et l'utilisation du Menoyukai incomplet des adversaires, et celui, complet, cette fois, d'Aimaru. Aimaru semblait plus méfiante que troublée, Neji, quant à lui, avait décidé d'accepter Johan comme un membre provisoire de l'équipe. Sasuke, lui, il contemplait le potentiel excellent qu'émanait Johan. Sakura, bien que reconnaissante, était méfiante: un inconnu qui lui sauve la vie, alors qu'il n'est attaché ni au village, ni à ses membres, ni même au pays du feu, ça avait de quoi faire peser des soupçons... Mais tout ça, c'était prévu, et même dessiné...

    Sasuke: Johan? Tu as commencé à apprendre le ninjutsu avec Naruto-senpai?

    Johan: Hai. C'est lui qui m'a expliqué comment malaxer mon chakra.

    Sasuke: Je vois... C'est tout ce qu'il t'a appris?

    Johan: Non, il m'a aussi donné comme exercice le Bunshin no Jutsu.

    Sasuke: Bunshin no Jutsu? En un seul entrainement? Intéressant... Je peux voir ce que ça donne?

    Johan: Hai!

    Il se concentra, joignit les mains, et fit monter son adrénaline. Quelques secondes, à peine. Il produisait surement assez de chakra... Il ouvrit les yeux.

    Johan: Bunshin no Jutsu!

    (Pouf)

    Johan: Toujours rien...

    Sasuke: Tu tords les mains, pendant ton mudra. Reste bien droit. Vas-y, malaxe du chakra. Fais ton mudra... Non! Regarde: tu mets tes mains à l'envers. La main gauche va en dessous, pas au dessus. Vas-y, lance ta technique.

    Johan: Bunshin no Jutsu!

    (Pouf)

    Johan: Hey! Ça marche! Enfin... il est pas beau... Mais au moins il est là! J'ai fait un clone!

    Sasuke: Maintenant il faut que tu doses le chakra que tu utilises pour le faire. Si tu en mets trop, tu en feras un deuxième et ils seront tous les deux un peux... bizarres. Si t'en mets pas assez, tu vas faire une espèce de lavette sans énergie.

    Johan: Hai!

    Il réessaya. Encore. Encore. Il malaxait un peu plus de chakra à chaque fois.

    Sasuke: Ah! Je sais pourquoi tu arrives pas à les faire correctement...

    Johan: Ah bon?

    Sasuke: Tu fais la même erreur que Naruto, qui n'a jamais réussi à faire un vrai clone... Seulement des clones d'ombre...

    Johan: Donc c'est quoi cette erreur?

    Sasuke: Tu ne fais passer ton chakra presque que dans tes mains, au lieu de le répartir également dans le corps.

    Johan: ... Mais je sais pas comment diriger mon chakra dans mon corps, moi.

    Sasuke: Ben... par la pensée, tout simplement.

    Johan: Même quand j'y pense, j'y arrive pas.

    Sasuke: (sourit) Tu sais Johan, si tu penses à bouger ton bras, mais que tu ne lui ordonne pas de le faire, il ne le fera pas. Le chakra, c'est pareil. Tu dois lui ordonner.

    Johan: ... Comme si c'était un membre du corps?

    Sasuke: Exactement.

    Johan se concentra. Il essaya de visualiser son chakra. Il savait qu'il venait de son plexus, et que ça tournait un peu. Il le ressentit. Il pensa à le faire descendre dans ses pieds. Rien ne se passa.

    Johan: "Lui ordonner, comme un membre du corps..."

    Il se visualisa lui-même, face à son chakra qui tournoyait et bougeait de façon anarchique à l'intérieur de son ventre.

    Johan: "Vers les pieds..."

    Toujours rien.

    Il entendit une voix derrière lui... Mais pas derrière lui pour de vrai, derrière lui qui regardait le chakra. Il se retourna, toujours dans sa visualisation, et vit Sasuke qui avait son Sharingan activé.

    Sasuke: Tu t'es trop vite habitué à le malaxer sans le contrôler, du coup, il allait là où il était appelé le plus facilement, en l'occurrence, tes mains, pendant ton mudra. Maintenant, il faut que tu montre que c'est toi le maître.

    Johan: Comment?

    Sasuke: T'avais aucune autorité, quand t'as demandé "Vers les pieds". Sois persuasif avec toi même. Prends toi-même conscience de ta maitrise.

    Johan: ... Ok. ... Maintenant, tu vas dans mes pieds! Tu descends DANS MES PIEDS!!!

    Aussitôt dit, aussitôt accompli. Il sentit l'adrénaline quitter le centre de son corps pour se déplacer dans ses pieds et dans le bas de ses jambes. Il rouvrit les yeux.

    Johan: Ça a marché!

    Sasuke: Comme ça tu peux contrôler précisément ce que tu en fais. Tu pourras courir plus vite, en le concentrant dans tes jambes, ou frapper plus fort en le faisant aller dans tes bras.

    Johan: Ou le répartir également dans tout mon corps pour faire un clone réaliste!

    Sasuke: Voilà. Vas-y, essaye.

    Johan: (se concentre, fait son mudra) Bunshin no Jutsu!

    (Pouf)

    Il se sentit alors un peu bizarre, comme avec un ressentit particulier. Déjà, il se voyait en face de lui-même, ce qui prouvait qu'il avait réussit son clone, mais il lui semblait que quelque chose avait changé... Il comprit. Il pouvait contrôler son bunshin. Cependant, au bout de quelques dizaines secondes, le jutsu se dissipa de lui-même.

    Sasuke: Maintenant, faut que t'apprennes à maintenir ton flux de chakra pour faire durer ta technique.

    Shikamaru: Il faudrait peut-être y aller, déjà, non?

    Sakura: Je crois qu'il a pas tort.

    Sasuke: C'est vrai... On y va. Tu verras ça avec Naruto-senpai.

    Johan: Hai.

    Il ferma les yeux et secoua la tête pour se libérer du vertige qui lui avait prit, et rouvrit les yeux sur sa chambre. Il vit que son réveil n'avait pas encore sonné. Mais il n'avait pas sommeil. Il se sentait juste un peu engourdit. Il se leva, désactiva son réveil pour éviter qu'il ne sonne plus tard, et se dirigea vers la salle de bain. Il alluma la lumière et se passa un peu d'eau sur le visage. Il n'avait pas vraiment très bonne mine. Pourtant, il ne s'était jamais senti aussi en forme. Il se sentait de courir encore, et encore, et encore. Sans doute l'effet des pilules qui n'était pas tout à fait dissipé. Il descendit dans la cuisine, fit chauffer du lait, mit trois tranches de pain dans le toaster, sortit un bol, le remplit presque entier de muesli, sortit la carafe de lait du micro-onde, laissa couler le liquide bouillant entre les céréales, y planta une cuillère, sortit un pot de beurre de cacahuètes du placard, attrapa les tartines grillées, un couteau sans dents, et s'assit enfin. Il n'avait pas vraiment faim, mais il fallait qu'il soit sur d'être au maximum de ses capacités "naturelles". Pas question d'avoir recours au chakra, il ne le contrôlait pas assez pour ça. Aussi il mangea avidement tout ce qu'il avait préparé.

    Il remonta ensuite dans la salle de bain, ferma la porte à clé, commença a faire couler l'eau chaude de la douche, se déshabilla, régla plus précisément la température, et entra. Il sentit réellement la couche de transpiration accumulée lors de la nuit s'en aller. Ses muscles se détendirent un à un au contact de l'eau chaude, qui avait le pouvoir d'hypnotiser Johan. Il était comme envouté par cette sensation, ce liquide agréablement proche de la température du corps, qui glissait sur chacun de ses membres.

    Il sortit, s'habilla, et regarda l'heure. Déjà 5h 30. Dans une heure, il fallait qu'il soit devant le gymnase, avec ses affaires et le matériel prêt. Il lui restait à peu prêt un quart d'heure avant de partir. Il ouvrit son sac de sport, le vida, après avoir constaté que, d'après l'odeur, il aurait mieux fait de le faire la veille. Il mit tout dans la corbeille à linge salle, à côté de la machine à laver, et ouvrit son armoire, à la recherche d'un maillot bien précis. Il finit par le trouver. Il sortit donc son short noir, et son débardeur de la même couleur, avec marqué en blanc, sur le pectoral gauche, "Taka Dunk". Il avait eu la chance de tomber sur des amateurs de langues ou de mangas, qui avaient su apprécier son idée de "Taka", qui signifie faucon. D'ailleurs, derrière, son nom était écrit, bombé vers le haut, et juste en dessous, le logo de la team: une tête de faucon au dessus d'un ballon de basket. Il le mit tranquillement dans son sac, avec le short, avant d'y rajouter ses chaussures "Jordan's" noires et dorées. Il alla ensuite chercher une bouteille d'eau, l'ouvrit, et, comme à son habitude, y fit couler quelques gouttes de sirop de menthe, après quoi il la referma et la secoua, de telle manière qu'elle prit une couleur verte uniforme. Elle termina elle aussi dans le sac. Il prit aussi un rouleau de bandages, de la pommade, du cellophane, sa bonbonne de froid et du sparadrap. Le kit de "remise sur pied" comme il disait.

    Il rajouta quelques occupations (une PSP, le deuxième tome de "The Legend of Zelda: Ocarina of Times", qu'il n'avait pas encore lu, sa trousse à dessin, son bloc... et après une hésitation, son manga. Après tout, le voyage pour monter à Paris allait durer un bon moment... Il ferma son sac, sortit de sa chambre, ouvrit doucement celle de la chambre de ses parents, leur dit qu'il partait, et ressortit en refermant la porte. Il prit son vélo, et arriva là bas à l'heure. Il aida tout le monde à charger les trampolines et les tapis dans la malle du Partner de son coach, et monta dans le Zafira d'un de ses équipiers qui avait déjà son permis. Les deux voitures démarrèrent, et ils partirent vers l'entrée de l'autoroute. Bientôt, ils seraient à Paris!




    Et voilà! J'espère que vous avez aimé, et je vais essayer d'écrire le prochain chapitre plutôt rapidement aussi (mais je vous promets rien).

    Tchous', People!
    Chapitre 11: 着らの熟練 (Chakura no jukuren = Maitrise du chakra)

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :